Tony Parker devient le meilleur marqueur à l’Euro, une marque qui le classe chez les géants

EUROBASKET 2015 - En marquant face à la Pologne lundi soir, Tony Parker est devenu le meilleur marqueur de l’histoire de l’Euro. Le meneur des Bleus a dépassé les 1030 points de la légende grecque, Níkos Galis. Une nouvelle page d’histoire écrite par la star française. Une performance qui en dit surtout long sur sa carrière en équipe nationale.


Tony Parker a encore marqué l’histoire. Et on ne parle pas de celle du basket français, qu’il n’en finit plus d’écrire. Lundi soir, le meneur des Spurs et de l’équipe de France a inscrit 16 points face à la Pologne (69-66). Devenant ainsi le meilleur marqueur dans l’histoire des championnats d’Europe. La veille, il avait égalé les 1030 points de la légende grecque, Níkos Galis. Face à la Pologne, TP a dépassé cette barre. Une performance qui classe TP dans le gotha du basket européen et démontre son attachement aux Bleus.

Joueur Points marqués Matches joués
Tony Parker (France) 1046 62
Nikos Galis (Grèce) 1030 33
Dirk Nowitzki (Allemagne) 1013 46
Kamil Brabenec (République tchèque) 948 62
Mickey Berkowitz (Israël) 917 51
Juan A. San Epifanio Ruiz (Espagne) 889 58
Emiliano Rodriguez (Espagne) 864 55
Radivoje Korac (Yougoslavie) 844 34
Pau Gasol  (Espagne) 851 44
Panagiotis Giannakis (Grèce) 769 58
Stanislav Kropilak (République tchèque) 769 55

Pourquoi ça le classe parmi les géants du basket européen

Tony Parker a toujours voulu marquer l’histoire de son sport. Il n’en finit plus de le faire, en France, de l’autre côté de l’Atlantique et sur le Vieux Continent. Ce dimanche restera ainsi marqué dans sa mémoire. Il est devenu le roi des marqueurs des championnats d’Europe. Il se hisse au même niveau qu'une vraie légende du basket européen : Nikos Galis, un scoreur d’exception.

Si les plus jeunes ne le connaissent pas forcément, le Grec a affolé les compteurs tout au long de sa carrière. Véritable machine à marquer, Galis a amené la Grèce sur la plus haute marche du podium à l'Euro 1987 en terminant avec 37.8 points de moyenne et en signant 40 points en finale face l'URSS. Rien que cela. Derrière, il n’y a aussi que du beau monde comme Dirk Nowitzki, qui complète le podium et se situe dans le sillage du Français. Avec 851 points, Pau Gasol est un peu plus loin.


Tony Parker, le meneur de l'équipe de France, lors de l'Euro 2015.

Pourquoi cela souligne sa régularité et pas uniquement son côté scoreur

Tous les amateurs de basket dans l’Hexagone sont bien conscients d’avoir eu la chance de voir évoluer un joueur hors norme sous le maillot tricolore depuis près de 15 ans maintenant. Cette première place démontre clairement son amour de la tunique bleue. Car si Tony Parker prend la tête de ce classement très symbolique, c’est aussi lié au nombre de championnats d’Europe qu’il a disputés. Bien sûr, il a terminé meilleur marqueur des deux derniers Euros. Mais avec huit championnats d’Europe à son tableau de chasse, il a accumulé les matches européens : 62.

 

A l’inverse, Nikos Galis et Dirk Nowitzki, qui composent le reste du podium, ont foulé moins souvent les lattes des différents Euros. Galis s’est contenté de 33 petits matches pour atteindre ses 1030 points à l’Euro. Et le phénomène allemand en compte 46. En moyenne, TP est largement battu. Qu’importe, ce classement met en lumière sa régularité avec la France et aux championnats d’Europe. La France ne peut que se féliciter de cette fidélité rare pour un joueur de ce calibre.

Pourquoi cela rappelle que Parker, c’est un peu monsieur Euro ?

Depuis 2001, Tony Parker n’a pas raté de championnat d’Europe. A chaque fois, il a été fidèle au rendez-vous. C’est "sa" compétition. Celle qui lui tient à cœur. S’il n’a pu prendre part qu’une seule fois aux Jeux olympiques, il n’a ainsi participé à aucun Mondial. Pourquoi ? Il y a eu des blessures, comme à la Coupe du monde 2006. Mais pour lui, l’Euro est surtout la compétition la plus relevée, la plus dense. Et avec son amour de la compétition et son désir de s’affirmer dans le gotha du basket, il a toujours privilégié cette épreuve, qui est en plus qualificative pour les Jeux. Sauf surprise, cet Euro devrait cependant être le dernier.

Mardi 8 Septembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :