Togo : Voici les raisons de l’échec du transfert d’Emmanuel Adebayor à Lyon


Togo : Voici les raisons de l’échec du transfert d’Emmanuel Adebayor à Lyon

C’est une parenthèse qui aura duré du 31 août au 17 septembre. 18 jours durant, le feuilleton Emmanuel Adebayor à l’Olympique Lyonnais aura connu moult rebondissements. Tout démarrait donc le 31 août, date du dernier jour du mercato estival. À la recherche d’une opportunité dans le secteur offensif, Jean-Michel Aulas était selon nos informations contacté par un agent togolais et un intermédiaire français sur les coups de 22 heures. Ces derniers lui soufflaient alors le nom du canonnier de 32 ans, option qui a rapidement enthousiasmé l’homme fort de la capitale des Gaules, lequel mettait immédiatement Florian Maurice, responsable du recrutement, sur le coup.
Les contacts noués, chaque partie avançait ses pions, le club français proposant un contrat d’une saison à un joueur qui attendait pour sa part un bail d’une durée de deux ans. Les discussions en restaient momentanément là mais, samedi dernier, tout basculait. Au cours du match face à Bordeaux comptant pour la quatrième journée de Ligue 1, Alexandre Lacazette se blessait à quelques minutes du coup de sifflet final, quittant ses partenaires la tête basse. Comme une évidence, le dauphin du PSG ces deux dernières saisons réactivait ses réseaux le lendemain et, outre le dossier Mateta, reprenait contact avec l’entourage d’Adebayor par l’intermédiaire de Florian Maurice.

La direction de l’OL emballée par Adebayor…

Le Togolais disposait alors d’autres touches, avec des offres lucratives venant d’Argentine, d’Espagne, et du Golfe. Mais le projet proposé par la formation rhodanienne ne laissait pas insensible l’intéressé. Les discussions avançaient donc, à tel point que Jean-Michel Aulas décidait de sortir du bois mercredi soir au micro d’OLTV : « On va recruter un attaquant très rapidement qui aura l’expérience et l’ambition qu’il faut pour jouer ici », déclarait-il alors, faisant référence sans le mentionner à l’ancien joueur de Manchester City comme l’affirmait L’Équipe dans les minutes suivantes. 24 heures plus tard, tout s’accélérait, Africa Top Sports publiant un cliché du longiligne avant-centre à l’aéroport de Lomé, première étape de son long voyage vers la cité rhodanienne.
Il faut dire que si l’agent libre acceptait de faire le trajet, c’est qu’il avait obtenu certaines garanties de la direction lyonnaise. Ainsi, financièrement parlant, tout avait été scellé, l’Épervier obtenant même que l’OL lui rédige une lettre d’intérêt avec salaire proposé par écrit. Mais si Jean-Michel Aulas, Gérard Houllier, et Florian Maurice apparaissaient tous sur la même longueur d’ondes, encore fallait-il convaincre le staff technique, et plus précisément l’entraîneur Bruno Genesio. Ce dernier, justement, n’affichait pas un grand enthousiasme à l’idée d’accueillir l’artilleur expérimenté dans son effectif, et ne s’en cachait pas vraiment vendredi midi en conférence de presse.

 Genesio pas convaincu

image

« J’ai envie de savoir dans quel état il est. J’ai besoin de connaître ses motivations, de savoir pourquoi il a envie de nous rejoindre. (…) Si ce n’est pas nécessaire pour l’équipe, on ne le fera pas », affirmait-il alors que son club avait déjà annoncé la venue de Mateta. Celui qui a pris la place d’entraîneur en chef de l’OL l’hiver dernier s’est donc entretenu dans la foulée avec le natif de Lomé, le questionnant notamment sur son état physique et son état d’esprit. Adebayor a essayé comme il le pouvait de rassurer son interlocuteur, assurant selon nos informations être impatient à l’idée de jouer et être prêt à s’asseoir sur le banc le cas échéant.
Sauf que le technicien de 50 ans n’a pas daigné dévoiler sa réponse immédiatement, prenant soin d’opérer au préalable un débrief avec tout son staff technique. C’est L’Équipe qui, ce matin, a annoncé le refus de l’entraîneur de compter l’attaquant dans ses rangs, avant que l’intéressé ne soit mis officiellement au courant. Un camouflet en bonne et due forme que le joueur comme son entourage ont eu du mal à encaisser, passablement agacés par la tournure des évènements : « Emmanuel est déçu et a le sentiment que Lyon ne l’a pas respecté en lui promettant monts et merveilles et en faisant tout pour qu’il se déplace à Lyon. Tout ça pour un entretien avec un coach qu’il ne connaissait même pas une heure auparavant, et apprendre au final que c’est non pour des raisons soi-disant sportives alors qu’il s’estime en forme », nous a-t-on fait savoir cet après-midi parmi ses proches.
L’OL s’est, quelques minutes après, fendu d’un communiqué pour justifier sa décision : « L’Olympique Lyonnais a décidé de ne pas donner suite aux discussions entamées avec Emmanuel Adebayor qui, depuis le début de la semaine, avait retardé son déplacement à Lyon avant de venir hier au Parc OL, où Bruno Genesio a pu s’entretenir avec lui. (…) L’international togolais, qui n’aurait pas été non plus qualifié pour la première phase de la Ligue des Champions, a confirmé qu’il souhaitait participer à la Coupe d’Afrique des Nations début 2017 avec le Togo, ce qui pourrait engendrer une absence d’un ou deux mois ». S’il avait convaincu la direction lyonnaise au point de voyager jusqu’à Lyon, Emmanuel Adebayor pensait bien signer en faveur du club septuple champion de France. Il n’en sera finalement rien, Bruno Genesio ayant eu le dernier mot, et le buteur quittait la ville chère aux frères Lumière cet après-midi.

image

La Fédération togolaise prend position pour Adebayor

Dans un communiqué publié samedi, la Fédération togolaise de football critique l’attitude de Lyon dans le dossier du recrutement annulé d’Emmanuel Adebayor. «L’OL a manqué de respect au joueur Emmanuel Adebayor, écrit Augustin Amega, chargé de communication de la Fédération togolaise de football, cité par Africatopsports. Pourquoi le faire déplacer si on n’est pas convaincu de le faire signer ? Un comportement qui va faire sans doute perdre des supporters à l’OL en Afrique. En plus, Bruno Genesio tente de se justifier en disant qu’on n’empile pas les joueurs, comme si les joueurs étaient des assiettes. Ce sont les assiettes qu’on empile dans la cuisine. L’OL ne peut-elle pas avoir un peu plus d’égard pour les joueurs ? C’est sans doute un mal pour un bien. Le capitaine des Eperviers va sans doute rebondir ailleurs et très bientôt.»

Dimanche 18 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par adama ndoye le 20/09/2016 14:30
bonne chance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :