Tiraillements entre jeunes de l’APR : La Cojer étale ses divergences

En conférence de presse hier, la Cojer a renoué encore avec ses divergences.


Tiraillements entre jeunes de l’APR : La Cojer étale ses divergences
Les membres de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) peinent à s’entendre. La conférence de presse conjointe organisée hier par Mame Mbaye Niang et Thérèse Faye Diouf en est une  parfaite illustration. En effet,  à la place d’une retrouvaille entre les deux camarades de parti, l’assistance a eu droit à un désordre indescriptible. La bousculade a commencé à l’entrée du lieu qui devait abriter la rencontre où on sélectionnait les participants. Une fois dans la salle, la conférence de presse s’est transformée en meeting avec la présence massive des militants. Mais les choses se sont envenimées avec l’entrée de la ‘’rivale’’ de Thérèse Faye Diouf dans la salle.
 
Marième Faye Babou qui convoite le siège de la coordonnatrice de la Cojer a été mal accueillie par ses camarades de parti. Mieux, ils lui ont refusé le présidium où étaient installés Sira Ndiaye, Cheikh Bakhoum, Thérèse Faye Diouf, Mame Mbaye Niang… Ainsi, Marième Faye Babou finira dans un premier temps par bouder la rencontre avant de revenir à de meilleurs sentiments. Toutefois, durant toute la conférence de presse, la militante de l’APR est restée debout près du présidium refusant de s’asseoir.
 
 Pour certains membres de la Cojer, la jeune dame n’a pas sa place auprès des leaders car elle n’occupe aucun poste de responsabilité dans la structure. Ce qui finira par abréger le face-à-face avec la presse car pour l’administrateur de la Maison de la presse, il est difficile d’organiser des échanges dans ces conditions. Bara Ndiaye met les événements sous le compte de l’excès d’engagement des militants.
 
« Elle ne fera aucune déclaration »
A la fin de la rencontre, Marième Faye Babou n’a pu s’adresser à la presse à cause du refus des membres de la Cojer. « Elle ne fera aucune déclaration ici car elle ne représente rien dans notre structure », lancent certains. « Si elle veut parler, elle n’a qu’à tenir un point de presse dans son village natal », pestent d’autres.
Le ministre de la Jeunesse a pour sa part invité ses camarades à s’unir autour de l’essentiel et taire les divergences. Pour Mame Mbaye Niang, la bataille doit être contre l’opposition et non entre camarades  de parti. « Nos vis-à-vis ne débattent plus du bilan, mais mettent l’accent sur des accusations infondées. Ils avaient soulevé des polémiques comme la légalisation de l’homosexualité avec le vote du référendum et aujourd’hui, ils parlent de l’ingérence de la famille présidentielle dans la gestion du pays. Nous n’accepterons plus ces accusations contre le  pouvoir, ils n’ont qu’à brandir des preuves ». 
Par ailleurs, les membres de la Cojer ont profité de la rencontre pour adopter une résolution. Dans le document lu par la coordonnatrice de la structure, ils « prennent l’engagement de travailler main dans la main à la cohésion, à l’entente et à la solidarité dans toutes les structures de l’Alliance pour la République ». Ils appellent également les jeunes du parti, de la Diaspora et de toutes les localités du pays « à l’union et à la mobilisation permanente en direction des élections législatives ». Thérèse Faye Diouf et Cie demandent également aux militants  de mettre en avant leur esprit de dépassement et leur sens de la discipline militante en « ces moments charniers où la République en a plus que besoin ».
Les membres de la Cojer n’ont pas manqué d’inviter les forces qui soutiennent le président de la République à « intensifier le travail de massification et de vulgarisation des réalisations du gouvernement ». Les jeunes « Républicains » ont enfin décidé de dérouler dès cette semaine un vaste programme de mobilisation et d’information des jeunes du pays « pour un partage et une appropriation des réalisations du président de la République ».
Enquete
Mercredi 26 Avril 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :