Thiès : Deux meurtriers condamnés aux travaux forcés à perpétuité


La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès a condamné, mercredi, aux travaux forcés à perpétuité les accusés, Talla Kâ et Mamadou Kâ, poursuivis pour le délit d’association de malfaiteurs, d’assassinat, de vol en réunion commis la nuit avec usage d’armes.
 
C’est dans la nuit du samedi 17 décembre 2012, que les éléments du commissariat central de Thiès, ont été informés de la découverte d’un corps sans vie enseveli dans les herbes derrière le lycée Amary Ndack Seck, situé sur la route de Khombole.
 
Arrivés sur les lieux du crime, les enquêteurs ont découvert le corps sans vie, d’un homme identifié sous le nom de Abdou Mbaye, recouvert de sang et jeté dans un container placé sur le train arrière d’un camion.

Au cours de l’enquête ouverte, les policiers apprennent de Khaly Sy, que la victime, Abdou Mbaye, chauffeur du camion était allé répondre à un appel téléphonique d’un nommé Mayoro Diokhané, qui avait proposé de venir acheminer une livraison de produits toxiques dans un container de 20 pieds à Ngoudiane.
 
Khaly Sy a soutenu n’avoir plus eu des nouvelles de la victime depuis qu’elle est allée répondre à cette invite et qu’il a été informé de la découverte macabre par les policiers.

Interrogé par les enquêteurs, le propriétaire du container a souligné avoir effectivement remis le container à Abdou Mbaye. Mais il a, après son départ, tenté plusieurs fois d’entrer en contact téléphonique avec lui, mais en vain.

Identifiés comme les auteurs du crime, Talla Kâ et Mamadou Kâ sont interpellé et le premier nommé fait de son acolyte le bourreau de Abdou Mbaye.

Il a affirmé devant les enquêteurs, que son rôle était d’accompagner Mamadou Kâ pour braquer la station d’essence SGF, située prés de l’école nationale supérieure d’agriculture (ENSA) de Thiès. C’est ensuite que Mamadou Kâ a changé de tactique, pour attaquer le chauffeur Abdou Mbaye.
 
Toujours selon ces déclarations, Mamadou Kâ, aurait administré plusieurs coups de gourdin sur la victime Abdou Mbaye, avant de le tirer vers les herbes derrière le lycée Amary Ndack Seck. A la suite de leur forfait, ils ont soutiré à la victime la somme de 25.300 francs CFA et un portable iphone de marque Samsung, avant de disparaître dans la nature.
 
L’avocat général, dans son réquisitoire, a estimé que les deux accusés sont tous coupables de meurtre sur la personne d’Abdou Mbaye avant de demander contre eux une condamnation aux travaux forcés à perpétuité.

Pour leur part, les avocats de la défense ont plaidé la requalification des faits reprochés à leurs clients, en coups sans l’intention de donner la mort.
 
La chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès, a également reconnu les accusés coupables des délits d’association de malfaiteurs, de vol en réunion commis la nuit avec usage d’armes et les a condamné aux travaux forcés a perpétuité.
Jeudi 28 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :