Thiès / Condamné à 15 ans de travaux forcés : Alioune Faye devra payer 45 millions de FCFA de dommages et intérêts

Reconnu coupable de trafic de drogue, Alioune Faye a été condamné, hier, à 15 ans de travaux forcés, par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Thiès.


Thiès / Condamné à 15 ans de travaux forcés : Alioune Faye devra payer 45 millions de FCFA de dommages et intérêts
Alioune Faye, pêcheur âgé de 45 ans, a été reconnu coupable du délit de trafic de drogue par la Chambre criminelle  du Tribunal de grande instance de Thiès, lors de sa seconde session. Il a été condamné à 15 ans de travaux forcés et  va payer une amende de 45 millions de FCFA. Quant à son supposé complice, Mamour Faye, il a été plus chanceux, entendu qu’il a été relaxé.
Par contre, le troisième prévenu, Moussa Faye, âgé de 16 ans au moment des faits, fils d’Alioune Faye, a été renvoyé au tribunal pour enfant, statuant en matière criminelle. Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public avait requis 10 ans de travaux forcés pour chacun des prévenus et à payer individuellement, 5 millions de FCFA.
Pour rappel, cet équipage de trois pêcheurs, dont Alioune Faye est le capitaine, a été interpellé dans la nuit du 28 au 29 mars 2013 par la Brigade maritime de Mbour, en patrouille au large de «l’île aux oiseaux». Les douaniers avaient découvert à bord de la pirogue, 250 kg de cannabis d’une valeur de 15 millions de FCFA. Les gabelous avaient saisi l’embarcation estimée à 2,5 millions de FCFA. Selon  le jeune Moussa Faye, la drogue provenait de la Casamance et était remise à son père par un inconnu. Mansour Faye, son père, avait confirmé la provenance de la drogue. D’ailleurs, Alioune Faye signalera que l’individu devait lui remettre 800 000 FCFA pour le transport des sacs jusqu’à Moussodiokhé.
 
Interrogés sur le fond, Moussa et Mamour étaient revenus partiellement sur leurs déclarations antérieures en prétextant qu’ils n’eurent connaissance de l’existence de la drogue qu’une fois en haute mer. Cependant, Alioune Faye était resté constant dans ses déclarations. Il contestait la quantité estimée par excès, même s’il avait reconnu sa responsabilité dans cette transaction.
 
Le tribunal et le ministère public ont battu en brèche les déclarations des accusés, en rétablissant la constance des faits avec la découverte des 250 kg de drogue. Toutefois, la tentative d’Alioune Faye de couler dans les eaux les sacs, à la vue des douaniers, et de rejeter la propriété de la drogue prétendument reçue d’un inconnu, a été vaine. Par ailleurs, les inculpés n’ont donné aucune indication précise sur l’identité du supposé expéditeur, encore moins sur celle du destinataire. Pour le Procureur, en plus de n’avoir aucun alibi pour se disculper et vu  son attitude compromettante consistant à vouloir immerger les sacs de drogue, le sieur Alioune Faye est de mauvaise foi.  Condamné à 15 ans de travaux forcés assorti d’une amende de 45 millions de FCFA, Alioune Faye a un mois  pour interjeter appel.
Jeudi 14 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :