Thierno Bocoum sur les résultats juges probants du PSE : «il n’y a pas de retombées et je ne vois pas comment on peut être satisfait!»

Le résultat du Plan Sénégal émergent (Pse), jugé probant par le chef de l’Etat Macky Sall, avant-hier ne peut pas être considéré comme tel, dans la mesure où il n’y a pas encore de retombées et qu’on est toujours à l’état des projections. De l’avis de Thierno Bocoum, porte-parole du parti Rewmi, le gouvernement a toujours faussé sur ses taux de pronostics et qu’il reste du chemin à faire pour que le pays soit sur les rampes de l’émergence.


Thierno Bocoum sur les résultats juges probants du PSE : «il n’y a pas de retombées et je ne vois pas comment on peut être satisfait!»
«Pour l’instant, il n’y a pas de retombées et je ne vois pas comment on peut être satisfait de quelque chose qui n’a pas encore de retombées», a déclaré Thierno Bocoum, porte-parole du parti Rewmi. Joint au téléphone par la rédaction, le député rewmiste s’est inscrit en faux contre le bilan jugé probant du Plan Sénégal émergent (Pse) par le chef de l’Etat, Macky Sall, mardi dernier lors de la réunion de partage des résultats dudit plan.
A en croire le protégé d’Idrissa Seck, «Il (le gouvernement) parle de bilan satisfaisant sur des projections et non sur la réalité du terrain». Enfonçant le clou, M. Bocoum a trouvé que «c’est un bilan qui ne respecte aucun indicateur. Normalement, le bilan doit être établi sur des aspects palpables et déjà entérinés».
Ce qui n’est pas le cas, selon lui, parce «qu’il y a énormément de goulots qu’ils n’ont pas réglés. Il y a le problème de l’investissement, de l’environnement des affaires. Il y a aussi le problème de la surtaxe sur les entreprises. On est à 30%, contrairement  aux autres pays de la Cedeao». A cela s’ajoute, selon lui, un problème de rentabilité des investissements publics. «D’après un document de la Banque mondiale, 40% des investissements publics ne nous permettent pas d’avoir un capital», renseigne-t-il. Autant de facteurs bloquants qui lui ont fait dire que le pays risque de se confronter à des problèmes liés au poids de la dette, dans la mesure où le Pse est basé sur l’emprunt.
En outre, le porte-parole de Rewmi a trouvé que l’Etat fausse toujours ses taux de pronostic et que ces derniers ne sont pas avérés. A l’en croire, «en 2013, ils avaient tablé sur 4%, ils étaient à 3,5%. En 2014, ils avaient tablé sur 4,9% et ils étaient à 4,5%». Suffisant pour le conseiller municipal aux Parcelles Assainies de dire «donc aujourd’hui, s’ils nous parlent de 5,4% en 2015, on n’est pas obligé de les croire, d’autant plus que tous les pronostics ont toujours faussé».
Par ailleurs, s’attaquant au Pse, tant vanté par le pouvoir, Thierno Bocoum a déploré l’attitude de l’Etat qui a tendance à jubiler à l’état de promesse de ses projets. Pour lui, «cela a commencé depuis le Yoonu Yokkuté. On a tellement chanté le Yoonu Yokkuté pour dire ‘’voilà la voie qui va nous sortir du sous développement’’. Et quelques mois après ils ont enterré le Yoonu Yokkuté». A son avis, c’est sa mise en œuvre et les résultats qui pourront apporter quelque chose aux populations.
Sud Quotidien
Jeudi 9 Avril 2015
Dakar actu




1.Posté par filly le 09/04/2015 12:04
Etant un opposant jaloux pour rien au monde vous allez accepter que le bilan du president est positif mais n'empeche même les aveugles sont consients du bon fonctionnement du gouvernement avec l'emergence

2.Posté par welainde le 09/04/2015 12:42
Un incapable et un incompétent de ton genre ne sera jamais capable de mesurer et d'apprécier les performances économiques réalisées par le régime du président Macky Sall.C'est normal que tu ne vois rien.Le PSE dépasse complétement ton petit niveau malgré ta grosse tête de babouin.

3.Posté par affo le 09/04/2015 13:23
C'est que l'on attend de nos députés.Bravo honorable Thierno tu représentes dignement les sénégalais au niveau de l'hémicycle.



Dans la même rubrique :