Thierno Alassane Sall face aux militants APR de Thiès : «Mon sort était déjà scellé avant même les élections locales!»

Thierno Alassane Sall, responsable au sein de l’APR a rencontré, ce samedi, au CDEPS de Thiès les militants avec qui il a travaillé pour le compte des élections locales. Etant démis de ses fonctions de ministre, il est toujours disposé à s’investir pour l’intérêt de la République, «plus que jamais membre de l’APR», mais estime nécessaire d’observer une petite pause concernant l’action politique.


Thierno Alassane Sall face aux militants APR de Thiès : «Mon sort était déjà scellé avant même les élections locales!»
DAKARACTU.COM   Au CEDEPS de Thiès, le ministre Thierno Alassane Sall, responsable au sein de l’Alliance pour la République (APR) a été surpris par la grande mobilisation des militants venus des différentes zones de la commune. Il a salué leur contribution effective, notamment lors des élections locales du 29 juin dernier. Il a vivement remercié les militants (hommes et femmes), notamment les jeunes qui se sont battus dans la coalition BBY à Thiès-Ouest, mais aussi de ‘’Boolo Défar Thiès’’ et de ‘’Gueum sa rew’’ dont il était la tête de liste.    


Toujours disposé à travailler au sein de l’APR, il a demandé à ses partisans de la même ville de lui accorder une période de retraite momentanée; le temps pour lui de retourner là où il travaillait, à l’ASECNA, «pour se reposer un peu, mieux réfléchir, bref, s’orienter davantage». «Il y a plus de quatre mois, je connaissais le nom de mon successeur. Je ne suis pas sanctionné!», a déclaré Thierno Alassane Sall. «Je savais pertinemment que mon sort était déjà scellé avant même ces élections locales», a-t- il déploré.   

Pourtant, précise Mr. Sall, il avait accepté d’être tête de liste proportionnelle derrière quelqu’un qui a intégré l’APR après l’élection présidentielle et qui ne cesse depuis lors de l’attaquer. Selon lui, il fallait comme à Pikine, Guédiawaye, ou Saint- Louis, désigner un chef d’orchestre à Thiès.      

En examinant minutieusement les résultats des élections, «contrairement aux premières impressions qu’on a voulu retenir, la Coalition ‘’And Défar’’ Thiès a subi un recul net parce que là où le parti Rewmi partait seul, il a cette fois-ci tissé une alliance de grande envergure et n'a obtenu qu'une majorité relative partout dans Thiès», a constaté l’ex- ministre. 

Il a ainsi révélé que pour quatre centres de vote, il y avait 1 300 nouvelles inscriptions; «il y a des gens transférés de Thiès à Thiès et qui sont venus tardivement voter aux centres Ali Bâ  Thierno Souleymane, Malick Kaïré». Le leader local de l’APR a signalé que le centre témoin des Contributions directes avait un comportement totalement différent de ceux  précédemment cités.  

Pourtant la coalition de Thierno Alassane a mis Idrissa Seck en ballotage

«Tout le monde sait que nous avons mis en ballottage Idrissa Seck, qui fait partie des hommes politiques les plus redoutables de ce pays», a-t- il clamé, soutenant qu’il est venu à l’APR par la politique et non en tant que technocrate, «comme  d’autres l’ont fait». Il atteste être un combattant de la première heure qui fait partie de ceux qui ont convaincu «les plus sceptiques dans leurs familles, des amis...» Non sans ajouter que c’est petit à petit que d’autres sont venus «à la 25ème heure, après la présidentielle, à l’heure du petit déjeuner ou du repas, pour prendre la place de ceux qui étaient là avant».

Décidé à se retirer quelque temps pour récupérer, il est toutefois toujours disposé à défendre cette «idée qu’est la République pour laquelle des gens accepteraient de se tuer», pensant à Mamadou Diop. Chaque fois que la République l’exigeait, avec ou sans l’appui de l’APR, il a fait partie de ceux- là qui sont toujours allés répondre (Mr. Sall faisant allusion au 23 juin), avec le risque de perdre leur emploi. «Nous sommes actionnaires de l’APR et prêts à perdre tout ce que nous avons, pour la République!», a-t- il précisé aux militants venus nombreux.

Il a terminé en rappelant qu’ils ont vécu à Thiès, une campagne sordide et durant laquelle ils ont été victimes de toutes les calomnies et ignominies, du fait surtout de l’implication d'hommes d’affaires dans ces élections locales.             

 
        
Samedi 12 Juillet 2014




1.Posté par pan le 13/07/2014 08:45
je salut cet esprit républicain. la politique n'est pas métier

2.Posté par massamba le 13/07/2014 10:17
cela montre que vous n'êtes pas intéressé par des postes vous êtes un vrai républicain

3.Posté par massamba le 13/07/2014 10:18
mr le ministre nous saluons votre courage

4.Posté par MOOM le 13/07/2014 13:31
ce n'est pas vrai,il évoque un coup monté quatre mois avant les locales.Ce n'est pas républicain de vouloir tromper les gens pour se faire une virginité.
Etre militant de la première heure ne veut pas dire que ceux qui arrivent après ne méritent pas de travailler pour leur pays.
il faut être serein dans des cas comme ça Avant 2012,Thierno SALL n'etait rien ,C'est le President de la République qui l'a fait connaitre
NUL N'EST INDISPENSABLE
LES AGENTS DE L'EX Air Afrique sont contents de son départ,ceux des ADS ,bref du secteur aéronautique

5.Posté par limou le 13/07/2014 13:33
sachant ça pourquoi s'etre présenté????????

6.Posté par wax dëg le 13/07/2014 17:37
Un VRAI LAAM TOORO!!!!!!!!!!!

7.Posté par Sy le 14/07/2014 08:49
courage et bonne continuation. nous sommes de tout coeur avec toi. Cia kaw cia kaname



Dans la même rubrique :
Entendre Al Amiine...

Entendre Al Amiine... - 23/09/2017