Thierno Alassane Sall dévoile les «manœuvres cachées» de Alassane Ndoye

Le gouvernement digère mal la grève entamée hier par les Transporteurs. Le ministère des Transports n’a pas manqué de creuser pour dévoiler les manœuvres cachées de Alassane Ndoye et Cie. Une sorte de chantage que les grévistes essaient de faire sur l’Etat.


Thierno Alassane Sall dévoile les «manœuvres cachées» de Alassane Ndoye
La grève de 48 heures déclenchée hier sur l’ensemble du territoire national par  le Syndicat national des travailleurs des transports routiers du Sénégal (Snttrs/Cnts) a affecté le gouvernement. Une pilule amère que le ministère des Infrastructures et des Transports peine à digérer. Raison pour laquelle, le ministre Thierno Alassane Sall et son équipe ont cherché à en savoir plus sur ce qui se trame derrière la tête des grévistes, notamment celle de Alassane Ndoye, Secrétaire général du Snttrs. Dans sa réplique d’hier, le ministère des Transports a mis à nu les «manœuvres cachées» de Alassane Ndoye et Cie. Le ministre Thierno Alassane Sall informe l’opinion publique sur les motivations réelles de ce mouvement d’humeur des chauffeurs du Snttrs. Car, confie-t-il dans un communiqué, «la plateforme déposée par les grévistes comporte 12 points de revendication». Toutefois, révèle-t-il, «il est à observer que le motif réel de la grève est plus lié à la gestion de la gare routière des Baux Maraîchers. Cette gestion est déléguée à un opérateur privé suite à un appel d’offres, auquel M. Alassane Ndoye avait soumissionné. D’ailleurs, son offre n’ayant pas été retenue, il avait introduit un recours auprès de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) qui l’avait débouté». Avant de noter qu’en réalité, cette grève de Alassane Ndoye et Cie «est liée à de gros enjeux financiers». Et la modernisation du système des transports publics que l’Etat met en œuvre remet en question la manne financière irrégulièrement prélevée par des corporations de personnes communément appelées «coxeurs», lit-on dans le document. Il demeure constant, selon le ministère des Transports, que seule la préservation des intérêts pécuniaires des membres de son syndicat, organisés en regroupements au sein des gares routières, préoccupe M. Ndoye. A titre d’exemple, cite le ministre, «sur la gare routière de Pompiers dont l’état d’insalubrité est notoire et où les services les plus élémentaires ne sont pas offerts aux usagers, le départ de chaque véhicule est conditionné au paiement d’une certaine somme».
Les millions que pompent Alassane Ndoye et Cie
Selon une estimation minimaliste, ce sont quelque 650 millions de FCfa qui sont  prélevés chaque année à la gare de Pompiers, relève le communiqué du ministère. A la gare routière annexe de Pompiers, située au parking du stade Léopold Sédar Senghor, chaque départ d’un autocar vers le Mali donne lieu au paiement de 27 500 FCfa, soit environ 80 millions de FCfa par an. Et sur toutes les autres gares routières, le même système de prélèvement est entretenu. Les véhicules appelés «horaires», dont environ 200 quittent Dakar par jour, paient entre 10 et 15 mille FCfa, soit en moyenne près de 900 millions de FCfa par an. Au total, rien que pour la région de Dakar, c’est au minimum un pactole de 1,65 milliard de FCfa par an, qui est indûment soustrait aux usagers sans contrepartie pour la modernisation du système de transport, l’amélioration de l’offre de service et la sécurité routière. Le ministre d’indiquer que les revendications des grévistes vont à l’encontre des mesures prises ou envisagées par l’Etat pour apporter une réponse concrète et immédiate à ces fléaux. Il note que les grévistes, allant à l’encontre de l’intérêt de tous les citoyens sénégalais, s’insurgent contre toute réflexion sur le permis à points, sur l’amélioration du contrôle technique  des véhicules, la lutte contre le surcharge à l’essieu et, en général, contre toute réforme visant la modernisation du système de transport.

L'Observateur

 
Dakaractu2




Mardi 13 Août 2013
Notez


1.Posté par Vérité VRAIE le 13/08/2013 12:02
Le gouvernement mythomane reprend son exercice favorit: MENTIR ET DIABOLISER!
Chers Transporteurs DELOO LEEN BOUM SA BOY-BOY BA!!! au lieu de vous appeller a la concertation ils essaient honteusement de vous diaboliser comme ils l'ont déjà fait avec les magistrats, les auxiliaires de justice et les enseignants... RESISRANCE!!

2.Posté par lamane le 13/08/2013 12:26
si vous faites la greve c'est votre probleme. j'habite en région et je marche 6 minutes pour aller au travail. les chauffeurs n'ont aucun sentiment. allassane ndoye est du pds



Dans la même rubrique :
EBOLA EN 7 QUESTIONS

EBOLA EN 7 QUESTIONS - 22/09/2014