Thiemping : Une catastrophe évitée de justesse


Thiemping : Une catastrophe évitée de justesse
Une catastrophe a  été évitée de justesse  samedi dernier dans le village de Mamadou Niang à Thiemping.  Un huissier sur ordre d'un certain Diané y a  débarqué pour démonter la pompe du forage. En compagnie d'un gendarme et de deux agents ASP, ils ont maîtrisé le pompiste trouvé sur place et réquisitionné son téléphone pour qu'il n'alerte  pas le reste du village.  Mais un des notables qui a été informé par les voisins est arrivé  sur les lieux pour tout arrêter en s'opposant de force. « Passez d'abord sur mon cadavre », dit le notable. Par la suite les jeunes débarquent sur les lieux pour lui prêter main forte.  N'eut été l'intervention du préfet de Kanel le pire allait se produire. Sans occulter les conséquences relatives aux maladies si ces populations étaient contraintes de boire de l'eau du fleuve qu'elles ont abandonnées ou des puits fermés depuis des lustres. 
En effet le sieur Diané aurait agi ainsi pour rentrer dans ses fonds. L'association pour le développement de Thiemping a  été condamnée à payer 25 millions au sieur Diané pour rupture abusif d'un contrat de construction de forage à Dolol et une extension du réseau hydraulique à Thiemping. Les Thiempingois disent reconnaître l'autorité de la chose jugée, mais soutiennent que l'ADT n'est qu'une entité parmi d'autres associations au sein du village et qu'en aucun cas, ses agissements ne devraient porter préjudice à tout le village dont certains ne sont même pas membres. Mieux ce forage a  été construit bien avant avec l'apport de l'état du Sénégal et des ONG suisse et française. L'ADT étant insolvable parce que ne travaillant pas sur des projets conçus et acceptés par des bailleurs, ne pourrait payer les 25 millions.  Pis l'ancien président de l'ADT qui avait signé le contrat avec Diané et qui soutient que ce dernier avait reconnu être incapable d'honorer ses engagements n'est plus dans le village. Il aurait émigré en Europe. L'ADT avait payé plus 75 % des travaux sur un contrat de près de 45 millions. Depuis lors, le sieur et les villageois se regardent en chiens de faïence.
Mardi 26 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :