Thiel : Un mauritanien frôle la mort


Un ressortissant mauritanien répondant au nom d'Alioune Nar, commerçant établi à Thiél depuis plusieurs années, a frôlé la mort avant-hier vers 20heures. Il a passé un sale quart d’heure entre les mains de 3 individus armés de coupe-coupe et de bâtons.
Au retour du marché hebdomadaire de Dahra, le commerçant fait descendre toute sa marchandise du «wopouya» dans un endroit obscur. Après le départ du véhicule, 3 individus non identifiés qui s’étaient mis aux aguets, se sont jetés sur lui, le rouant de coups de coupe-coupe et de bâton pour l’obliger à leur donner son argent. Ce dernier tombe et perd connaissance. Les bandits sont rentrés bredouilles, car ils n’ont rien trouvé dans ses poches comme argent.
Un voisin qui traversait la rue est tombé sur le pauvre mauritanien qui baignait dans une mare de sang. Il a été gravement atteint à la tête, aux mains et partout sur le corps. Par les soins d’un véhicule particulier, le mauritanien a été évacué au poste de santé de la commune de Thiél puis à l’hôpital Magatte Lo de Linguère.
En l’espace d’une semaine la commune de Thiél a été le théâtre de deux attaques à main armée. La dernière attaque remonte au lundi 26 septembre quand une bande de voleurs a tenté de cambrioler des magasins du marché central de Thièl, une localité très éloignée de Linguère (70km environ), enclavée et où il n’y a pas de forces de sécurité encore moins de poste ou de brigade de gendarmerie. Les 3 mille âmes qui vivent dans cette jeune commune située sur le chemin du Ranch de Dolly  demandent l’installation d’une brigade de gendarmerie pour freiner le banditisme qui prend de l’ampleur dans cette  zone à vocation d’élevage.
Mardi 4 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :