TheirWorld, un organisme britannique lance des code clubs pour les jeunes filles au Sénégal avec Jjiguene Tech Hub


TheirWorld, un organisme britannique lance des code clubs pour les jeunes filles au Sénégal avec Jjiguene Tech Hub

La célébration de la semaine de la femme est une occasion propice au lancement des code clubs pour les filles vulnérables du Sénégal et les jeunes femmes en Afrique plus généralement, afin de doter celles-ci de plus de chance d'acquérir des compétences technologiques vitales pour leur survie grâce à ce projet pilote innovateur, lancé par l'organisme anglais Theirworld.

Les code clubs sont des espaces de formation, d'échanges, d'apprentissage et de familiarisation avec le langage informatique utile à la programmation.

Ce projet pilote est conçu pour incarner un espace de partage, booster la créativité et les compétences techniques/managériales des groupes cibles (entre 600-700 femmes âgées de 5 à 24) au Kenya, en Ouganda et au Sénégal.

L'expansion dans trois autres pays est prévue pour plus tard en 2016. Les code clubs sont actuellement en phase de lancement par l'organisme Theirworld en partenariat avec les entreprises Kano, Codecademy et Africa Gathering dirigé par la sénégalaise Marieme Jamme.

Le modèle de ces écoles (code clubs) est peu coûteux, durable et constitue un haut lieu d’échanges dynamiques où les filles peuvent construire, apprendre et créer grâce à la technologie, l'innovation et le codage.

Malgré les milliers d'emplois créés dans les Sciences, la Technologie, l’Ingénierie et les Mathématiques (STIM) à travers l'Afrique, la discrimination entre les sexes, le manque d'accès à l'éducation et à la technologie sont des preuves que les filles sont défavorisées sur le marché du travail et incapables de briser le cycle de la pauvreté et de la création de richesse.

Pour son initiatrice Sarah Brown, Femme de l’ancien Premier Ministre britannique Gordon Brown (Ambassadeur des Nations Unies pour l’Education) et Présidente de Theirworld, "Avec un espace sûr pour apprendre et jouer, un mentor pour inspirer, et l'accès à la technologie pour être en mesure d'explorer, de créer, et le code, nous pouvons accroître les possibilités d'apprentissage et outiller les filles pour exprimer leur potentiel. Chaque fille doit avoir la possibilité d'aller à l'école, d’apprendre, de grandir, et d’avoir un avenir qu'elle choisit".

Les code clubs dont le premier a été financé par Facebook, fonctionneront suivant un modèle en alternance. Le code club sera ouvert une fois par semaine après l'école sur une période de six mois.

Les filles inscrites recevront un programme autour du codage et de la programmation en ligne par un enseignant et un mentor formé. Grâce à l'accès au numérique, elles seront aussi formées sur quelques autres matières comme l'art et la musique pour soutenir leur éducation formelle.

Les kits informatiques Kano, qui seront utilisés dans les clubs ont un faible coût et sont des mini ordinateurs faciles à assembler par les jeunes filles et qui sont mobiles et transportables avec plusieurs applications utiles préinstallées.

Pour la Sénégalaise Marieme Jamme, Co-fondatrice de Africa Gathering basé à Londres et Fondatrice de Jjiguene Tech Hub Sénégal : "L'Afrique plaide pour que les jeunes femmes aient des compétences et des connaissances sur les STIM. Le décalage entre les compétences des jeunes Africaines et ce dont les entreprises ont besoin est entrain de s’élargir. En conséquence, de nombreux jeunes africains, en particulier les femmes, se retrouvent au chômage ou, plus fréquemment, sous- employées dans des emplois informels sans développement économique. "

L'objectif final d'une telle démarche est d’une part de permettre à des mentors de mettre en place et gérer leurs propres centres d'enseignement de la technologie. D’autre part, pour les filles qui ont suivi le cours, elles seront encouragées à revenir pour encadrer la prochaine cohorte de jeunes filles, ce qui permet de construire un modèle durable avec le soutien de la communauté, pour augmenter la pérennité du projet.

Aujourd'hui, Theirworld lance une campagne #RewritingTheCode, une vaste campagne d'engagement des femmes avant la Journée internationale de la femme le 8 mars.

La campagne vise à sensibiliser sur les préjugés que subissent les filles, afin qu’ensemble nous puissions nous mobiliser et changer les stéréotypes de genre et les valeurs discriminatoires pour une génération de jeunes femmes pleinement épanouies.

Les Fondateurs du projet :

-Kano - La technologie pour alimenter les hubs - est un ordinateur de bricolage et kit de codage pour tous les âges. Il est un moyen simple pour jouer avec la technologie, construire un ordinateur, jouer, créer de la musique et des œuvres d'art, et vous exprimer avec le code. Kano a un coût accessible, est facilement transportable, peut être reconstruit et est utilisable dans les zones de conflit où il peut y avoir une faible connectivité. Kano est un membre de la Coalition mondiale des Entreprises pour l'éducation.

- Codecademy - Le cours accrédité - donnera aux filles une base de compétences accréditées et le savoir-faire dans l'apprentissage en ligne. Codecademy repense l'éducation du bas vers le haut et crée une expérience éducative engageante. Les cours ont déjà été traduits en français et sont en cours de traduction en arabe.

- Afrique Gathering - le partenaire de mise en œuvre - assurera la mise en œuvre sur le terrain avec des mentors en technologie africains en utilisant leur vaste réseau de centres de technologie déjà établis et des programmes de mentorat. Africa Gathering est un membre de la Coalition mondiale des Entreprises pour l'éducation.

- Theirworld - un organisme de bienfaisance au Royaume-Uni, estime que tous les enfants méritent partout le meilleur point de départ possible pour affronter la vie, et travaille pour un avenir où tous les enfants pourront naitre dans de bonnes conditions, avoir une bonne éducation et la chance de changer le monde.
 

Mardi 8 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :