Terrorisme : Serigne Mbaye Thiam plaide l’investissement dans l’Education pour construire des sociétés pacifiques


Le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, a lors de la 199ème session du conseil exécutif de l’UNESCO, plaidé pour un investissement conséquent dans le secteur de l’Education afin de construire des sociétés inclusives et des économies prospères. « A l’heure où aucune région, aucune partie du monde n’est épargnée par le phénomène du terrorisme et de l’extrémisme violent, comme nous continuons d’en être malheureusement les témoins jour après jour, c’est la forte conviction du Sénégal que l’investissement dans l’Education est plus que jamais nécessaire pour construire des sociétés pacifiques, inclusives et résilientes, ainsi que des économies prospères garantissant, pour tous, le droit à une égale dignité », dira t-il.

Dans le même esprit, fera savoir le ministre, « ma délégation salue le Projet de stratégie pour l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) (2016-2021) ainsi que ses trois domaines prioritaires. Il s’agit là d’une priorité du Sénégal qui est déjà engagé dans un processus de réforme de son enseignement technique et professionnel avec l’objectif d’offrir une formation professionnelle de qualité facilitant l’employabilité de tout citoyen, pour l’accès à un travail décent, et de réussir une meilleure articulation entre nos programmes d’enseignement et les besoins de notre économie. »

Quant à la mise en œuvre des ODD par l’UNESCO, le ministre de l’Education nationale sénégalaise a indiqué qu’il s'agissait d'un défi pour l'organisation.

« L’adoption des Objectifs de Développement durable (ODD) renforce la légitimité de l’intervention de l’UNESCO dans nos pays, et la pertinence des idées directrices développées dans la Stratégie à Moyen Terme. L’adoption du programme de développement durable constitue également pour l’Organisation un défi, celui de la capacité de notre Organisation à jouer pleinement son rôle dans la mise en œuvre des ODD à l’élaboration desquels il a contribué et dont la plupart, nous en sommes tous d’accord, renforcent son mandat. De sa capacité à y répondre, dépendra également sa capacité à conserver son leadership dans ses domaines de compétence et à se montrer comme un partenaire crédible au sein du système des Nations unies et, de manière plus générale, pour toutes les entités et institutions intéressées dans le travail de l’organisation. »

Ce défi, poursuit-il, n’est pas seulement adressé au Secrétariat. « En tant qu’Etat souverain, la mise en œuvre des ODD est d’abord notre responsabilité. En tant qu’Etats membres de l’UNESCO, c’est notre responsabilité de soutenir l’Organisation et de la doter des moyens et des outils nécessaires pour lui permettre d’exercer pleinement la responsabilité qui est la sienne ».

Concernant le secteur Sciences, le ministre a fait savoir que le Sénégal soutient toutes les initiatives en faveur du renforcement des capacités des Etats membres en matière d’élaboration de politique scientifique et d’amélioration de l’enseignement des sciences, avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes. Notre pays fera-t-il savoir sera également attentif à toutes les thématiques liées à l’eau.

Pour finir, Serigne Mbaye Thiam a encouragé les efforts faits pour informer les Etats membres au sujet de la Stratégie opérationnelle pour la mise en œuvre de la priorité Afrique. « Deux ans après, des interrogations subsistent sur l’état de mise en œuvre des six Programmes-phares. Le Sénégal apprécie, et encourage le Secrétariat à continuer d’améliorer la distinction entre les activités menées en Afrique et les activités menées dans le cadre de la mise en œuvre de la Priorité Afrique ».

« Le Sénégal s’associe à la déclaration faite par l’Afrique du Sud au nom du groupe électoral V(a) » conclura t-il.

Vendredi 8 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :