Tensions à Tel Aviv autour d'un mariage mixte


Tensions à Tel Aviv autour d'un mariage mixte
La police israélienne a empêché dimanche plus de 200 manifestants d'extrême-droite de s'inviter à un mariage entre une juive et un musulman. Les policiers ont dû former une chaîne humaine pour barrer l'accès aux manifestants et en ont poursuivi certains qui les défiaient.Quatre manifestants ont été arrêtés. Il n'y a pas eu de blessés.
Le couple, Maral Malka, 23 ans, et Mahmoud Mansour, 26 ans, tous deux originaires de Tel Aviv, n'avait pas réussi à faire interdire la manifestation par la justice. Leur avocat avait en revanche réussi à obtenir une aide policière pour maintenir les policiers à 200 mètres de la salle du mariage, située à Rishon Lezion, en banlieue de la ville.
Cette manifestation souligne la montée des tensions entre les communautés juives et arabes en Israël avec les combats dans la bande de Gaza et les événements qui les ont précédés (enlèvement et meurtre de trois adolescents israéliens en juin suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif dans le secteur de Jérusalem)
Le groupe Lehava, qui organisait la manifestation, a harcelé des couples « mixtes » par le passé, mais n'a que très rarement manifesté sur les lieux d'une noce.
Les manifestants, surtout des jeunes vêtus de T-shirts noirs, ont critiqué Malka. De confession juive, elle s'est convertie à l'islam avant le mariage. « Mort aux Arabes », ont crié les manifestants tandis que quelques dizaines d'Israéliens de gauche organisaient une contre-manifestation non loin de là. 
« L'amour conquiert tout », lisait-on sur une pancarte.
La communauté arabe représente environ 20% de la population israélienne. La plupart d'entre eux sont musulmans. Face aux critiques, de nombreux couples israéliens qui se marient hors de leur communauté le font à l'étranger.
Le père de Malka, Yoram Malka, n'a pas caché qu'il était opposé au mariage lors d'un entretien à la télévision et a dit sa colère de voir sa fille convertie à l'islam. De son désormais beau-fils, il dit : « Mon problème avec lui est qu'il est Arabe. »
Source : Reuters
Lundi 18 Août 2014




Dans la même rubrique :