Tanor Dieng lors du dialogue national : « Il est vrai que l’exercice n’est pas aisé tant il faut du chemin pour arriver à des accords »


Tanor Dieng lors du dialogue national : « Il est vrai que l’exercice n’est pas aisé tant il faut du chemin pour arriver à des accords »
Le Secrétaire Général du Parti Socialiste Ousmane Tanor DIENG lors du dialogue national convié ce samedi à la Présidence de la République, a reconnu le caractère difficile de l’exercice. Mais indiquera t-il, notre pays reste une terre de dialogue. « Le dialogue est profondément ancré dans nos valeurs de société et constitue le socle sur lequel s’est forgé et se consolide notre pacte social. Ensuite il constitue le ressort sur lequel s’est construit et s’approfondit notre système démocratique depuis plusieurs décennies. Enfin, le dialogue, comme la « Téranga », est un marqueur de notre identité en tant que pays tant sur le plan interne que sur le plan international », fera t-il savoir.

Le Président de la Coalition Benno ak Tanor d’ajouter que « si nous participons à ces concertations souhaitées par le Président de la République, c’est aussi parce que depuis toujours nous croyons aux vertus du dialogue. Nous croyons également à la capacité des parties prenantes à hisser les intérêts supérieurs de la Nation au-dessus de nos divergences pour parvenir à des accords conciliants.
 Il est vrai que l’exercice n’est pas aisé tant il faut du chemin pour arriver à des accords ». En effet, poursuivra t-il « le consensus exige la patience, le sens de l’écoute, l’humilité et le respect de l’autre, toutes choses qui doivent être menées de pair avec l’expression des convictions et la bonne foi ».
 
Pour finir, Tanor Dieng et la Coalition Bennoo Ak Tanor de s’engager dans ce dialogue avec responsabilité et générosité « parce que nous considérons que ce qui est en jeu, c’est le Sénégal. » Mais aussi avec foi, détermination et sincérité « convaincus que nous pouvons aboutir à des résultats positifs reflétant les attentes du peuple sénégalais, si avec la volonté qui nous anime, nous procédons par rapprochement et croisement des synthèses. Nous y participons avec la conviction que nous faisons œuvre utile, une œuvre qui, parce qu’elle dépasse nos divergences, ouvre la voie d’un avenir meilleur pour notre pays », conclura t-il.
Dimanche 29 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :