Tankanto-Escale: le PCR accuse des nervis d’avoir attaqué son domicile


Tankanto-Escale: le PCR accuse des nervis d’avoir attaqué son domicile

Le président du Conseil rural (PCR) de Tankanto-Escale, Abdoulaye Wandianga, a indiqué que des nervis à bord de véhicules 4X4 ont attaqué son domicile, dans la nuit de jeudi à vendredi, accusant un élu local d’avoir organisé l’assaut.

’’Mon domicile a été attaqué vers 2 h, dans la nuit de jeudi à vendredi par des jeunes conduits par Abdoulaye Sow, premier vice-président du conseil rural de Tankanto pour réclamer des fonds de la campagne électorale. Au moment des faits, j’étais sorti et ils ont attaqué les membres de ma famille. Je suis présentement au commissariat de police pour porter plainte", a déclaré M. Wandiaga.

Ces accusations ont été rejetées en bloc par le principal accusé, Abdoulaye Sow. "Je ne suis ni de près ni de loin impliqué dans cette affaire. Je n’ai jamais envoyé des gens attaquer qui que ce soit. D’ailleurs, si cela était vrai, comment pouvez-vous expliquer que je puisse me rendre dans la matinée de ce vendredi chez le président ?’’, s’est défendu Abdoulaye Sow, joint au téléphone par l’APS depuis l’hôpital régional où il est admis pour des soins.

Abdoulaye Sow ajoute avoir a été ‘’surpris par la réaction de la famille du président’’ du Conseil rural, laquelle s’en est pris à lui, lui ‘’fracturant le bras’’ et le "blessant à la tête’’. ’’Ils ont pris ma moto, je suis actuellement aux urgences", a-t-il indiqué.

Cette affaire survient alors que les partisans du maire libéral de Kolda, Bécaye Diop, ne semblent pas approuver la démarche du délégué venu avec les fonds destinés à financer la campagne électorale pour la présidentielle du 26 février.

Ainsi, ils menacent d’accueillir le candidat des Forces alliées 2012, Abdoulaye Wade, avec des foulards rouges.
APS

Vendredi 10 Février 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016