Tahibou Ndiaye a échappé à la prison, mais....


Tahibou Ndiaye a échappé à la prison, mais....
La qualification des Lions du basket en demi-finale de l’Afrobasket 2013, à l'issue du match joué mercredi soir contre le Nigeria, et l'affaire Tahibou Ndiaye sont traités en priorité dans les quotidiens reçus jeudi à l’APS.

"Les Lions en demi-finale, au bout du suspense", titre Le Soleil. "Une victoire arrachée au bout du quart de finale !" écrit l’envoyé spécial du journal à Abidjan (Côte d'Ivoire). "A 24 secondes de la fin du match, le Nigeria avait une dernière possession et donc une possibilité de coiffer les Lions, qui ne menaient que d’un seul point (64-63). Finalement, le tir nigérian n’a pas été ajusté. C’était tout bon pour le Sénégal, qui passait en demi-finales", rapporte Le Soleil.

"Les Lions, quel exploit !" s'exclame le quotidien Tout le Sport. Il signale que l’équipe du Nigeria partait avec les faveurs des pronostics. "Les Lions, dans la peau d’outsiders, ont éliminé le Nigeria grâce à une qualité défensive retrouvée", écrit Tout le Sport.

Et le même quotidien d'ajouter : "C’est fait ! Enfin, le Sénégal dépasse le stade des quarts de finale. Depuis 2005 où les Lions avaient gagné une médaille d’argent, le Sénégal n’avait plus disputé les demi-finales. Hier (mercredi), aux quarts de finale, face au redoutable Nigeria, la nouvelle génération a rectifié le tir. Pourtant, au début, très peu auraient parié sur la victoire des Sénégalais à qui on prédisait l’enfer."

"Les Lions étalent les Supers Eagles", titre Sud Quotidien. "Le Sénégal a fait sensation hier (mercredi) au Palais des sports d’Abidjan, en se qualifiant dans le carré d’as de l’Afrobasket 2013. Les Lions se sont littéralement sublimés dans leur jeu pour dominer les Supers Eagles (64-63) donnés grandissimes favoris du titre final [...]".

"C'est bien parti pour un nouvel exploit des Lions, qui espèrent enfin remporter le titre de champion d’Afrique, trophée qu’ils n’ont plus gagné depuis 1997 à Dakar", signale Le Populaire.

Selon le journal, un triomphe du Sénégal en finale de l'Afrobasket sera "grassement rétribué" par le chef de l’Etat, Macky Sall. Il explique que "même s’il y a un arrêté qui fixe les primes pour l'Afrobasket 2013, un certain nombre d’accords ont été passés entre les joueurs, les fédéraux (les responsables de la fédération de basket) et le ministère" des Sports.

Le journal cite la prime de participation qui, selon lui, s'élève à 800 mille francs CFA. Elle est déjà intégralement payée à tous les membres de la délégation officielle sénégalaise à Abidjan, selon Le Populaire. S’y ajoutent, pour les joueurs, des primes pour les matchs gagnés au premier tour, en quarts de finale, en demi-finales et en finale, signale-t-il.

L’affaire Tahibou Ndiaye, du nom l’ancien Directeur du Cadastre, qui a échappé à la prison après le versement d’une caution de plus de trois milliards de francs CFA, est encore au devant de l’actualité.

"Que de bizarreries !" dans ce dossier, s’exclame le journal L’As. "Tahibou Ndiaye a échappé à la prison. Mais cela a coûté au Parquet spécial de poser des actes inédits, qui font rire les spécialistes de la question", écrit L'As.

"En effet, selon des sources dignes de foi, le Parquet spécial, qui avait déjà requis le mandat de dépôt contre l’ancien Directeur du Cadastre, a été obligé, après un compromis, de retirer à la Commission d’instruction [de la Cour de répression de l’enrichissement illicite] son premier réquisitoire, pour en faire un autre", ajoute le même journal.

Dans un entretien avec le journal Le Quotidien, Tahibou Ndiaye dit avoir été "profondément choqué et blessé".

"Ma famille a vécu une situation difficile. Les accusations étaient montées de toutes pièces et cela ne date pas d’aujourd’hui. Les quatre milliards représentant des immeubles ont été évalués par un expert qui n’était pas inscrit à l’Ordre des architectes (…). Il ne me reste rien du tout", a dit M. Ndiaye au Quotidien.

Selon les journaux, il es placé sous contrôle judiciaire, dans le cadre des poursuites judiciaires visant des proches de l'ancien président de la République, Abdoulaye Wade. Les mis en cause sont présumés s'être enrichis de manière illicite avec les deniers publics.

Jeudi 29 Août 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :