Tahibou N'diaye écope de 5 ans ferme : Ses avocats se pourvoient en cassation, ceux de l'Etat jubilent


Tahibou N'diaye écope de 5 ans ferme : Ses avocats se pourvoient en cassation, ceux de l'Etat jubilent
Il est 10 heures quand le président de la Cour a fini de lire son arrêt. Une déception totale se lit sur les visages des avocats de la défense et des prévenus qui étaient présents dans la salle. Henri Grégoire Diop, en compagnie de ses assesseurs, quitte la salle. Le procureur spécial, Cheikh Tidiane Mara, la mine joyeuse, les suit. L’audience est levée.
La décision surprend les avocats de la défense qui visiblement sont sous le choc. Ils n’en reviennent pas. Me Abdourahmane So dit Lénine So sort en premier de la salle. Il ignore complètement les journalistes qui lui ont tendu leurs micros. Me Borso Pouye lui emboîte le pas. Dame de fer, elle a encaissé le coup et accepte de briser le silence.
«C’est une décision qui est absolument surprenante. Comme, elle ne se commente pas, nous allons utiliser les voies de recours qui sont mises à notre disposition. On va se pourvoir en cassation contre la décision évidemment. Je suis absolument surprise. Tous les éléments pour une relaxe étaient réunis dans cette affaire», a-t-elle déclaré.

Les avocats de l’Etat du Sénégal jubilent

Si les avocats de la défense sont surpris par la décision qui a été rendue, tel n’est pas le cas de ceux de l’Etat du Sénégal. Lesquels ont magnifié la décision avant de jubiler. A les en croire, c’est une belle victoire qu’ils viennent d’infliger une nouvelle fois aux conseils de la défense.
«Comme tenu des audiences et des plaidoiries, c’était évident que la condamnation était acquise parce que le délit était manifestement constitué. Dès lors que vous n’arrivez pas à justifier la différence entre vos revenus légaux et votre patrimoine actuel ou votre train de vie, vous tombez sous le coup de la loi dès que vous êtes agent public. A partir de ce moment-là, à la limite, sa constitution est presque mécanique. Donc, cette condamnation n’est absolument pas surprenante. Mais, au-delà de cette condamnation, j’espère que cette décision aura vocation à servir de pédagogie pour la gestion des affaires publiques», a relevé Me Aly Fall.
Qui se prononçant sur le mandat d’arrêt qui n’a pas été décerné aux prévenus, ajoute : «Depuis l’affaire Karim Wade, la Cour ne décerne pas de mandat d’arrêt même s’il y a des condamnations fermes. La Cour peut ne pas décerner mandat mais il faut aller chercher ça au-delà de la loi. Je ne pense que l’état des prévenus en général fait qu’un mandat n’est pas toujours décerné d’autant que leur état de santé en général ne justifiait pas un régime carcéral.»
Il convient de retenir que même s’il a été condamné à une peine ferme, Tahibou N'diaye n’ira pas en prison d’autant que la Cour, en prononçant son délibéré, ne lui a pas décerné un mandat d’arrêt à l’audience.
Donc, il reste libre jusqu’à ce que la Cour en décide autrement...
Mardi 10 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :