TRAQUE DES BIENS PRÉSUMÉS MAL ACQUIS : L’instruction du dossier de Aïda Ndiongue prolongée pour la... dixième fois


Le dossier de Aïda Ndiongue du nom de l’ancienne égérie libérale inculpée pour enrichissement illicite, connaîtra t-il un jour son épilogue ?
En effet, Libération a appris de sources autorisées que les juges de la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CI-CREI) ont encore prolongé de deux mois l’instruction du dossier. Ce, faute d’avoir le rapport de l’expert chargé d’évaluer la valeur des bijoux dans les coffres que détenait Aïda Ndiongue à la Cbao-Attijari Bank.

Conséquence : pour la dixième fois, les juges ont du, à contre cœur sans doute, reporter le bouclage de l’instruction.

Les magistrats de la CI-CREI ont déjà interrogé toutes les per- sonnes citées dans le cadre de cette affaire. Responsables de Attijari, anciens cadres du Plan Jaxaay, des Services d’hygiène... , tous ont été entendus. Il se dit que si l’expert traîne les pieds, c’est parce que jusqu’à présent, l’Etat ne lui a pas payé ses honoraires malgré l’énorme travail déjà abattu.

Il est aujourd’hui à craindre que le dossier de Abdoulaye Baldé, qui a fait suite à celui de Aïda Ndiongue, ne soit bouclé en premier. En effet, l’expert Alboury Ndao, chargé d’examiner les mouvements de comptes du maire de Ziguinchor, de son épouse et de la société Delgas, a déjà déposé son rapport qui est en examen à la CI-CREI. Une fois cet examen terminé, il devrait être entendu avant que son dossier ne soit clôturé.
Mercredi 26 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :