TRAFIC DE DOMESTIQUES SÉNÉGALAISES VERS LES PAYS ARABES : Le Koweit frappe au coeur du réseau

Après la Division des investigations criminelles (Dic), la police koweitienne a frappé au coeur du réseau impliqué dans le trafic de domestiques sénégalaises vers les pays arabes. Depuis le 9 août dernier, six suspects dont une Sénégalaise, sont tombés dans le cadre de cette enquête provoquée sans doute par l'affaire Mbayang Diop.


TRAFIC DE DOMESTIQUES SÉNÉGALAISES VERS LES PAYS ARABES : Le Koweit frappe au coeur du réseau
L’offensive diplomatique et la mobilisation notée au Sénégal depuis l’éclatement de l’affaire Mbayang Diop, du nom de cette domestique sénégalaise qui a poignardé à mort l’épouse de son patron en Arabie Saoudite, commence à porter ses fruits.
Selon les informations de Libération, les autorités policières koweitiennes viennent de frapper à leur tour au coeur de ce réseau qui y avait aussi ses tentacules.
Selon nos informations, six suspects dont une Sénégalaise ont été arrêtés depuis le déclenchement de cette traque débutée le 9 août dernier.
En plus de notre compatriote, les mêmes sources renseignent que deux Sud africaines et deux Gambiennes ont été écrouées. Ce en même temps que le seul homme du groupe, un taximan originaire du Bangladesh et qui se chargeait du transport des filles une fois que la «marchandise» était livrée.
Tout porte à croire que c’est à la suite de l'affaire Mbayang Diop que les autorités koweitiennes ont décidé de sévir contre ce réseau. En effet, Mbayang Diop, comme d’autres filles, avaient reçu la promesse d'une vie meilleure une fois dans les pays arabes. Mais cette jeune femme, originaire de Yeumbeul, a vécu le pire une fois en Arabie Saoudite où elle était réduite à la condition d'esclave. N’en pouvant plus, elle a tué l’épouse de son patron avant d’être arrêtée. Depuis, les autorités sénégalaises manoeuvrent ferme pour lui éviter la décapitation.
La Dic avait ouvert par la suite une enquête qui a permis l'interpellation de huit personnes impliquées, au niveau local, dans ce trafic d’êtres humains. Il faudrait s’attendre à d’autres arrestations puisque des sources renseignent que les policiers aimeraient bien poser quelques questions aux dirigeants d'une célèbre agence de voyage.
Mardi 16 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016