TRAFIC DE CHANVRE INDIEN, ASSOCIATION DE MALFAITEURS : 10 ans et 2 millions FCfa chacun pour Fandjio Doumbia et Cie

La Chambre criminelle de Dakar a statué, hier, sur le sort de Fandjio Doumbia, Cheikh Ahmet Tidiane Ciss et Moussa Sow Diongue. Poursuivis pour trafic de chanvre indien et association de malfaiteurs, ils ont comparu devant le juge et ont écopé, chacun, de 10 ans de travaux forcés et une amende de deux millions de francs Cfa.


TRAFIC DE CHANVRE INDIEN, ASSOCIATION DE MALFAITEURS : 10 ans et 2 millions FCfa chacun pour Fandjio Doumbia et Cie
Après 4 ans de détention préventive, Cheikh Ahmed Tidiane Cissé, Fandjio Doumbia et Moussa Sow Diongue ont fait face au juge de la Chambre criminelle de Dakar pour les délits de trafic de chanvre indien et association de malfaiteurs. Ils ont écopé de la peine de 10 ans de travaux forcés assortis d’une amende de deux millions à titre individuel.
Leur inculpation remonte au mois d’août 2012. Il résulte des faits que c’est pendant une décente de la gendarmerie de Rufisque, suite à des informations faisant état d’un vaste réseau de trafiquants de chanvre indien, que les mis en cause ont été appréhendés. Ce gang était défini par les populations comme étant les véritables fournisseurs qui alimentent tout le petit trafic qu’on pouvait noter partout dans Rufisque.
Pendant la fouille de l’appartement loué par les malfrats, Cheikh Ahmet Tidiane Ciss a été appréhendé avec par devers lui, 2kg de chanvre indien. Poursuivant leur enquête, ils ont été chez Fandjio Doumbia. Dans la chambre voisine, une importante quantité de chanvre indien a encore été saisie, soit 50 kg. A bord d’une station de service, Moussa Sow Diongue est cueilli par les policiers.
Devant le juge d’instruction, ils avaient tout bonnement reconnu les faits. Ainsi, Fandjio Doumbia, commerçant malien, a déclaré que c’est lui qui ravitaillait ses amis sénégalais. Il dit avoir amené du Mali, 250 kg pour les livrer à Moussa Sow Diongue pour 16 millions FCFA. D’ailleurs, trouvé chez lui lors de la perquisition, il avait dit aux limiers qu’il attendait Moussa qui devait lui remettre 8 millions.
A la barre de la Chambre criminelle, ces derniers ont balayé d’un revers de main toutes les accusations du procureur de la République. Mieux, ils ont nié tout lien supposé entre eux. Fandjio Doumbia dit être un commerçant qui voyage tout simplement entre son pays, le Mali, et le Sénégal. «Je ne connais aucun de mes Co-détenus. Je suis commerçant de marchandises alimentaires. C’est à la prison que je les ai rencontrés», rapporte-t-il.
> Non sans signaler que les gendarmes l’ont torturé avant de l’embarquer. Selon le procureur, les faits ne souffrent d’aucune contestation. En effet, il est convaincu que tous les trois ont convenu de nier les faits devant la barre. A ses yeux, ces trafiquants ont fini de pervertir les jeunes de Rufisque, qui s’adonnent à la consommation de la drogue. Il ajoute que c’est Fandjio Doumbia même qui a reconnu avoir deux pointes stratégiques pour acheminer sa marchandise de concert avec Moussa Sow Diongue.
Par ailleurs, il a sollicité la requalification du fait de trafic de chanvre indien en trafic international pour le détenu malien et 20 ans de travaux forcés plus une amende de 10 millions. Et pour ce qui est des deux autres, 10 ans de travaux forcés avec une amende de 2 millions. Selon les conseils des trois détenus, le procès-verbal ne vaut qu’à titre de renseignement. Ils notent qu’il y a absence de preuves, rejoignant leurs clients qui ont versé dans des dénégations systématiques. Pour eux, tous les trois ont dit devant la barre qu’ils ne se connaissaient pas. C’est la raison pour laquelle, ont-ils tous plaidé, à titre principal, l’acquittement pur et simple, et, à titre subsidiaire, une application bienveillante de la loi pénale.
En définitive, Fandjio Doumbia, Cheikh Ahmet Tidiane Ciss et Moussa Sow Diongue ont été condamnés à 10 ans de travaux forcés et une amende de 2 millions FCFA.
Vendredi 4 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :