TRAFIC D’ÊTRES HUMAINS EN ITALIE : Arrestations tous azimuts de Sénégalais


Le Président français, François Hollande, ne s’est pas gêné pour les qualifier de terroristes. Eux, ce sont les trafiquants de migrants ou «scafistis» (passeurs) comme on les appelle en Italie. Depuis quelques jours, on assiste à des arrestations tous azimuts de ressortissants sénégalais suspectés d’être des passeurs.
Hier seulement, Libération révélait encore l’arrestation de deux d’entre eux à savoir les nommés Pape Mory Guèye et Ibrahima Fall.
A vrai dire, nous avions sous-estimé le phénomène en affirmant qu’une trentaine de Sénégalais croupissait dans les prisons italiennes pour les mêmes faits criminalisés en Italie. Des sources autorisées parlent «d’une bonne centaine», en attente leurs jugements devant une Cour criminelles. Certains parmi eux risquent très gros puisqu’ils sont accusés de trafic d’êtres humains mais aussi d’homicides multiples après le chavirement de leur embarcation.
Libération a pu mettre un nom et un visage sur ces compatriotes dont le plus jeune, Babacar Ndong, est juste âgé de 18 ans. Il a presque le même âge que Mamadou Dia, 19 ans, qui faisait «passer» une embarcation contenant 365 migrants dont des enfants.
Deux autres compatriotes, Mbaye Faye et Abdou Seck, sont, eux, tombés après avoir intercepté avec un navire transport 305 migrants.
Tout récemment, c’est un autre Sénégalais, Mamadou Diédhiou, qui a été arrêté pour le même crime en même temps que son complice gambien. Bassirou Sarr figure aussi sur la liste avec «ses» 101 migrants tout comme Sangol Fall, Hassan Seck, Mbaye Faye, Abdou Seck, Mamadou Thior, Calo Boye, Lamine Dramé et son complice présumé Cheikh Ti- diane Faye, Mallé Cissokho...
Samedi 17 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :