TOURNÉE A KAOLACK : Le ministre de l'Agriculture juge la production arachidière

En tournée dans le Bassin arachidier pour constater de visu l’état des stocks d’arachide disponibles, Dr Papa Abdoulaye Seck s’est rendu, ce vendredi, successivement dans les localités de Ndiaffate Escale et Sérère, Taïba Niassène, Kahone et à la chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Kaolack. Sur le terrain, le ministre et sa délégation ont rencontré des producteurs et opérateurs qui ont confirmé l’abondance de la production arachidière de cette année.


C’est une oreille attentive que l’ensemble des acteurs de la filière arachidière ont trouvée auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, le Dr Papa Abdoulaye Seck, accompagné d’une forte délégation composée, entre autres, du directeur de l’Agriculture, du directeur de l’Analyse, de la Prévision et des Statistiques agricoles (DAPSA), du directeur de la Protection des Végétaux et du directeur de l’Institut National de Pédologie, de la directrice générale de l’Ancar, du directeur technique et scientifique de l’Isra, de conseillers techniques, des DRDR de Kaolack et Kaffrine, et des plateformes paysannes , en présence du commandement territorial et de la gendarmerie de Kaolack.
Très décidés à couper court à toute la polémique lancée autour des chiffres annoncés par le gouvernement, certains acteurs ont tenu à apporter la vérité en exprimant au ministre toute leur satisfaction quant aux bons rendements de la production arachidière de cette année.
Montrant fièrement ses points de collecte à la délégation, Mactar a soutenu que «les productions  ont doublé, cette année, à Ndiaffate Escale et Sérère et les semences sont suffisamment sécurisées grâce aux mesures préventives prises par le gouvernement. Le matériel agricole est bien arrivé. Cependant il faut revoir les modalités pour permettre à tous d’en avoir accès », tenait-il à préciser devant le président de la Fnopst, Modou Fall et Mme Aïssatou N'diaye maire de Ndiaffate qui, au passage, n’a pas manqué d’inviter le ministre à les aider à développer d’autres filières telles que l’horticulture et la riziculture. Rappelons  que Ndiaffate est une commune de 40 à 50 mille habitants qui polarise soixante quinze villages (75) et compte plus de cent dix-huit GIE.
Trouvé dans son unité de décorticage, Habib confirme que, cette année, « il y a absolument une production abondante d’arachide et vous pouvez le constater de vue. On est là depuis le début de la campagne et au quotidien les personnes que vous voyez ici travailler sont au nombre de 1 200 femmes et 90 jeunes ».
Ibrahima Badiane, président de l’Association des agriculteurs du Bassin arachidier a quant à lui indiqué avoir vu un ministre engagé à protéger les producteurs, c’est pour cela qu’il a très tôt ouvert la campagne et fixé un prix plancher de 200 F. Il a libéralisé en demandant aux acteurs de ne pas vendre à moins de 200F et c’est ce qui a été fait, et, aujourd’hui, on est même à 250F, voire 275F le kilogramme. L’étape de Kahone a bouclé la première journée du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck qui a trouvé une quantité énorme d’arachide dans un point de collecte de cette commune.
Source : Cellule de communication du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural
 
Dimanche 31 Janvier 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :