TOUBA - SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG SOMMÉ DE QUITTER MACKY (ou de perdre 40% de son parti)


TOUBA - SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG SOMMÉ DE QUITTER MACKY (ou de perdre 40% de son parti)
La menace a été brandie par Serigne Modou Mbacké Abdou Lahad, chef religieux et vice -président du parti '' Union  des Groupes Patriotiques -Touba" au cours d'une réunion houleuse tenue mardi au quartier Héliport de Touba. 

Autant dire que Serigne Modou Bousso Dieng a été décrié par ses collaborateurs qui l'accusent de travailler à tort avec le Président Macky Sall. Nos sources de nous confier que le Mbacké -Mbacké a ouvertement accusé son leader de soutenir le Chef de l'Etat alors qu'aucun terme des accords du partenariat politique n'a été respecté par ce dernier. Parmi les termes de cette collaboration, a expliqué le marabout, la réalisation des promesses du 26 novembre dernier qui vont de la mise en place d'un réseau d'assainissement performant à Touba à la construction d'un hôpital de niveau 5 en passant par l'érection d'un aéroport international.  Serigne Modou Mbacké Abdou Lahad de marteler que 40% du parti est prêt à déguerpir si le compagnonnage n'était pas arrêté. 

'' Je ne peux rien faire sans l'avis préalable de Serigne Bass Abdou Khadre ''

Interpellé sur cette épée  de Damoclès  qui pend désormais sur sa tête,  Serigne Modou Bousso Dieng a tout dit sauf minimiser la menace. Pour lui,  " il n'est pas encore question de penser que  le Président Macky Sall sanctionne Touba pour y avoir perdu le référendum. C'est vrai que ces promesses, termes de notre collaboration, n'ont pas été respectées, mais je n'imagine pas le quitter sans en discuter au préalable avec Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké. Mon parti a une connotation religieuse et c'est lui mon seul supérieur hiérarchique dans ce domaine. J'attends d'en discuter avec lui pour prendre la décision finale. J'ai demandé à mes responsables de me donner un délai de grâce ''.

Serigne Modou Bousso Dieng de se réjouir du discours du Chef de l'Etat lors de la fête de Tabaski. '' J'ai applaudi quand je l'ai entendu défendre l'Islam et dénoncer le terrorisme. Toutefois,  je suis désolé de le savoir encore emprisonner deux Imams''.  Le chef religieux de souhaiter le libération imminente de ces derniers...
Mercredi 14 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :