TOUBA - Oumoul Khoura rue dans les brancards parce que s'estimant oublié par les autorités


Considéré comme étant l'un des villages les plus populeux de Touba, Oumoul Khoutba est sorti, vendredi après-midi en masse pour lister ses doléances et requérir le soutien des autorités municipales et étatiques. Créé en 2001 par  Serigne Saliou Mbacké, le village qui polarise une trentaine de quartiers souffre de mille maux qui rendent compliqué le quotidien des populations. Selon El Hadj Fallou Guèye, la situation a trop duré malgré les efforts fournis pour alerter l'Etat. Interrogé sur la question, le délégué de quartier de Darou Khafor confirmera. Mieux , il  listera les carences qui vont d'une absence de sécurité notoire aux difficultés liées à la santé en passant par l'enclavement de la zone à cause d'un déficit de routes.

Le manque de financements au profit des femmes a aussi été relevé tout comme le chômage chez les jeunes. Mame Mor Camara de déplorer le déficit hydraulique. '' Nous n'avons qu'un tuyau central installé à l'époque par l'ancien Khalife Général des Mourides. Jusqu'à ce jour, c'est individuellement que les plus nantis effectuent des branchements au niveau de leurs domiciles. Cette situation de précarité dure depuis plus d'une décennie. Nous sollicitons l'aide des autorités ''.
Samedi 8 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :