TOUBA - LA LAÏCITÉ COMME MOTIF DU NON AU RÉFÉRENDUM : Le député Sadaga déroule sa campagne de « désintoxication »


A Touba, le «Non» est bien parti pour faire des vagues. En plus du travail qu’abat l’opposition, un collectif de chefs religieux, composé essentiellement de fils d’ex-Khalifes de Touba,  a fini de s’affirmer comme disposé à combattre le projet de révision constitutionnelle à cause d’un point qui leur parait essentiel. Il s’agit de celui-là qui consacre l’intangibilité du caractère laïc de la République Sénégalaise. Ces derniers ont multiplié les réunions et durci les communications dans ce sens. 
Muni d’un nouveau document daté du 15 févier, dans lequel le Président Macky Sall déclare « j’ai pris bonne note des suggestions faites par le Conseil Constitutionnel. Je ne proposerai donc comme dispositions non susceptibles de révision dans le texte final à soumettre au peuple, que la forme républicaine de l’Etat, disposition déjà consacrée par la Constitution, le mode d’élection du Président de la République, le quinquennat ainsi que le nombre de mandats présidentiels consécutifs limité à deux », le député Abdou Lahad Seck Sadaga a été rendre visite à beaucoup d’entre eux pour leur expliquer la nouvelle donne. 
Ainsi s’est-il rendu à Mboussobé, à Keur Niang où il a été reçu par le Khalife Serigne Cheikh Niang et son porte-parole Serigne Abdou Aziz Niang avant d’avoir un  long entretien avec 5 fils de Serigne Fallou Mbacké dont Serigne Ahmadou Rafa’i Mbacké. « Mon devoir était de venir leur montrer que leur crainte relativement à cette question de l’intangibilité du caractère laïc du Sénégal a été dissipée par le Chef de l’Etat. Ils m’ont écouté et ont compris. Eux au moins ne seront pas victimes de la manipulation de l’opposition. Nous allons maintenant contacter tous les autres chefs religieux ». Sadaga de s’attaquer à Imam Mbaye Niang. « Il ne constitue pas un exemple. Depuis qu’il a été envoyé étudier à l’extérieur par Serigne Cheikh Gaïndé Fatma, il n’a pas plus remis les pieds chez le marabout ». 
Vendredi 26 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 26/02/2016 13:54
Oui à la charia ?

2.Posté par assane mouride fall le 26/02/2016 23:57
seul la charia peut regler le senegal.mais dans la paix.

3.Posté par mascool le 27/02/2016 00:07

nous les chretiens disons oui a la laicité.



Dans la même rubrique :