TOUBA, BBY ET LE REMANIEMENT - Une descente aux enfers inéluctable à moins de 2 ans de la Présidentielle ?


TOUBA, BBY ET LE REMANIEMENT - Une descente aux enfers inéluctable à moins de 2 ans de la Présidentielle ?
Après les législatives qu'elle a perdues à Touba avec des atouts déjà limitées ( un ministre politiquement inactif, 6 députés dont trois étaient de véritables fantômes politiques, deux directeurs généraux dont la prise de fonction bégaie encore et un Hcct oublié par son absence prolongée de la scène parce que mécontent), la mouvance Présidentielle va aborder la prochaine élection de 2019 avec des difficultés qui s'annoncent cruelles. Considérant le départ définitif de Moustapha Cissé Lô qui milite désormais à Dakar, la cité religieuse ne devra compter que sur quatre personnes politiquement investies de mandat. Il s'agit d'Abdou Lahad Seck Sadaga (député), de Makhtar Diop (Hcct) et de Cheikh Abdou Lô ( Dg Crous de Bambey) et Amy Mbacké ( Directrice de l'Assistance et de la Promotion des Sénégalais de l'Exterieur )
 
D'emblée, l'on peut imaginer que la tâche sera difficile voire impossible surtout que l'espoir de voir la cité obtenir un poste ministériel a été anéanti. Pour certains, la décision du Président Macky Sall de zapper Touba et par extension Mbacké, se justifie à bien des égards. '' Comment dans un département, une localité où la défaite a été cinglante, l'on peut se fâcher de n'avoir pas eu droit à ce poste ? C'est même irrationnel ! '', soupire un habitant de la cité. Une idée balayée d'un revers de main.


'' Une cité comme Touba mérite un poste ministériel indépendamment des résultats sortis des joutes au vu de son cachet symbolique et du nombre de sa population '' rétorquera un religieux du nom de Serigne Modou Bousso Dieng.

Dans tous les cas, beaucoup estiment qu'avec leurs moyens limités, Sadaga et Makhtar ne pourront jamais apporter la réplique à une opposition forte de 5 députés, de plusieurs souteneurs milliardaires tapis dans l'ombre et de multiples chefs religieux Mbacké-Mbacké qui agissent dans la plus grande discrétion. D'ailleurs, dans une déclaration rendue publique à travers les médias, des jeunes Républicains amenés par le célèbre Talla Sylla réclamait le renforcement  des acquis de leurs leaders.

À moins de deux ans de l'élection, Bby pourrait connaître une descente aux enfers exceptionnelle...
Mardi 12 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :