THIÈS - Le maire veut une liste unique aux Législatives : Talla chante Benno

Le maire de Thiès veut une coalition entre Benno bokk yaakaar, son mouvement, Fal askan wi, et d’autres sensibilités. Une façon de marquer sa nette distance avec Idrissa Seck avec qui il était en alliance aux dernières Locales.


En lançant son propre mouvement, Fal askan wi, il y a quelques mois, Talla Sylla avait scellé le divorce avec Idrissa Seck et Rewmi qu’il avait accompagnés aux Locales de 2014. Mais le maire de Thiès a franchi un pas vers un mariage avec le pouvoir en théorisant le week-end dernier, lors du meeting de ralliement d’un ancien de Rewmi, Oumar Papis Ndoye, une liste commune entre Benno bokk yaakaar (Bby) de Thiès aux prochaines Législatives, son mouvement et d’autres qui s’activent dans la ville.
En présence de responsables de l’Alliance pour la République (Apr) dont Dr Pape Amadou Ndiaye, des délégations représentant les ministres Thierno Alassane Sall et Augustin Tine, il a estimé que le moment est venu pour que tous les «véritables responsables se donnent la main pour changer radicalement la façon de faire la politique et œuvrer pour l’émergence du pays».
En clair, celui qui était en alliance avec le leader de Rewmi se rapproche petit à petit du pouvoir. Sa présence le 28 mai dernier au lancement du dialogue dit «national» au Palais présidentiel avait suscité moult commentaires, même s’il l’avait expliquée par le «principe républicain».
Quelques semaines plus tard, les choses s’accélèreront puisque Idrissa Seck lui-même n’avait pas digéré cela et a déclaré : «Je l’ai désigné à la tête de la mairie et il a été déloyal avec moi.»
Le leader de Fal askan wi avait répliqué lors de l’inauguration du siège de son mouvement dans la capitale du rail : «Il (Idy) m’a beaucoup soutenu, mais c’est Dieu qui m’a élu.» Le malaise s’étant installé même dans le Conseil municipal, la première adjointe au maire, Maïmouna Dieng en l’occurrence, et la responsable des jeunes de Rewmi de Thiès Est, Mamy Aïda Fall, finiront par choisir leur camp en rejoignant Talla Sylla et son mouvement. 

Oumar Papis Ndoye demande à Idy de rejoindre le «camp de l’émergence» 

Après avoir claqué la porte de Rewmi de Idrissa Seck, Pr Oumar Papis Ndoye a lancé, à Thiès, le Mouvement pour la solidarité et l’émergence du Sénégal (Mses) dont l’objectif est «d’accompagner les visions qui peuvent permettre de mettre le Sénégal sur les rails de l’émergence». Il explique : «Cela fait un peu plus d’une dizaine d’années que nous œuvrons dans le social, surtout dans les daaras, et nous avons toujours prôné le retrait des enfants de la rue. C’est pourquoi nous appuyons la vision du Président Macky Sall qui est en train de faire des efforts dans ces domaines.»
Le médecin des équipes nationales d’ajouter : «L’offre ne sera pas uniquement médicale, de par ma casquette universitaire, mais nous avons une légitimité pour parler de l’éducation. Donc, on fera des conférences sur des thématiques d’actualité, de formation et d’insertion, mais également du sport.» Le nouvel Apériste a par ailleurs invité son ancien camarade de parti, Idrissa Seck, à rejoindre «le camp de l’émergence».
«Nous avons des liens amicaux et fraternels et ils sont restés intacts. La politique étant, à un certain moment je ne me sentais plus dans son management. C’est pourquoi je l’ai quitté. D’ailleurs, je lui lance un appel à rejoindre mon mouvement. Je porte une vision, je l’invite à venir participer à cette vision-là», dit-il.

Le Quotidien
Mercredi 16 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :