THIÉNÉBA : UNE BANDE DE MALFRATS SÈME LA TERREUR


THIÉNÉBA : UNE BANDE DE MALFRATS SÈME LA TERREUR
Après l’attaque, de la semaine dernière d’un bureau de transfert d’argent établi à Thienéba, ce week-end, les locaux de la mutuelle d’épargne et de crédit de l’association rurale de lutte contre le sida et de la radio communautaire gindiku Fm de la cité religieuse, ont subi les mêmes frais.
Une bande de malfrats, au nombre de sept personnes armées jusqu’aux dents, a attaqué dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27, ces dits locaux avant d’emporter avec elle le fonds de roulement quotidien de la petite caisse de l’Arls, estimé à plus d’un million de francs CFA et du matériel de bureau.
Selon les explications fournies par la coordonnatrice, Mme Khadidiatou Guèye, les assaillants ont fait irruption dans les locaux de la Mec de l’Arls et de la radio  aux environs de 3h après avoir ligoté le vigile. Ils ont ensuite, tout saccagé avant d’emporter un somme d’argent et du matériel  bureautique. Après avoir exécuté leur sale besogne, les malfrats armés ne se sont pas limités au butin emporté. En cours de route sur la Rn3 à hauteur du village de Keur Ibra Niane, ils ont attaqué un camionneur d’une société marocaine en partant pour les carrières de Ngoudiane avant de lui soutirer plus de 200 mille francs CFA.
Des cambriolages qui, d’après les populations s’expliquent, par le manque de sécurité dans la localité. Pour elles, Thiénéba en tant que cité religieuse doit bénéficier d’un poste  de gendarmerie à défaut d’une brigade. Ce d’autant, indiquent les populations, que leur localité  est érigée en arrondissement. Elles se disent exposées à toutes sortes de danger à cause du manque de sécurité.

Le Quotidien
Lundi 29 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :