TERRORISME PRESUME : L’imam Ndao et Cie en retour de parquet


TERRORISME PRESUME : L’imam Ndao et Cie en retour de parquet
Après près d’une semaine de garde-à-vue, l’imam Alioune Badara Ndao et ses six acolytes ont été déférés au parquet. Les sept sont arrivés au Palais de justice Lat Dior escortés par un important dispositif sécuritaire composé des éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), aux environs de 13 heures. Après une journée passée à la cave, les Imams et Cie sont retournés au Commissariat central de Dakar car ils ont fait l’objet d’un retour de parquet.
Arrêtés depuis la semaine dernière pour connexion présumée avec le terrorisme, l’imam Alioune Badara Ndao et Cie sont poursuivis entre autres pour association de malfaiteurs, atteinte à la sureté de l’Etat, acte de terrorisme, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux. Des faits qui, selon des sources, méritent une information judiciaire. En d’autres termes, le dossier sera confié à un juge d’instruction et ainsi donc, l’imam Ndao ainsi que son pair, imam M. Sall et les dames C. Niang et M. Sow encourent le mandat de dépôt et risquent de passer de longs mois en prison.
L’imam Ndao a été perdu par des sermons jugés « radicaux et favorables à l’instauration d’un Etat islamique ». Il lui est également reproché de faire l’apologie du terrorisme. Une accusation que le mis en cause aurait contesté. A en croire nos sources, ses acolytes ont également clamé leur innocence, surtout l’imam Sall arrêté à Rufisque. Toujours d’après certaines sources proches de l’enquête, ce dernier a nié tout lien avec les autres déférés. Les mis en cause reviennent à la cave aujourd’hui.

Enquete
Jeudi 5 Novembre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :