TERRORISME : Les imams arrêtés pour apologie du terrorisme transférés à la prison du Cap Manuel


TERRORISME : Les imams arrêtés pour apologie du terrorisme transférés à la prison du Cap Manuel
Un imam peut en cacher un autre. On savait qu’Alioune Badara Ndao et ses complices présumés inculpés pour activités terroristes ont été transférés au Cap Manuel. Ce qu’on ne savait pas, c’est qu’un autre détenu, écroué pour les mêmes faits, se trouve avec eux.
Qui ? Il s’agit de l’imam Boubacar Dianko. Si son affaire a été moins médiatisée que celle de l’imam Alioune Badara Ndao et Cie, il n’en demeure pas moins que Dianko se trouve au cœur d’un dossier pour le moins corsé.
Intercepté en février 2013 alors qu’il tentait de rallier le Nord Mali, imam Dianko est suspecté d’avoir des liaisons dangereuses avec le Mouvement pour l’unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).
Pire, les services secrets sénégalais avaient établi des connections solides entre lui et l’émir Abdoul Walid Sahraoui, le chef du mouvement terroriste qui, au passage, a appris le Coran à «l’imam» sénégalais.
Mercredi 15 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :