Symposium axé sur les femmes et la paix en Casamance « Le conflit en Casamance est d’abord l’affaire des femmes », assure leur ministre de tutelle


Symposium axé sur les femmes et la paix en Casamance « Le conflit en Casamance est d’abord l’affaire des femmes »,  assure leur ministre de tutelle
DAKARACTU.COM Dans son discours d’ouverture de la cérémonie d’installation du Pôle de Développement économique de la Casamance, qui s’est tenu ce vendredi 24 janvier à Dakar, Mme Anta Sarr le Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfance a salué le plein engagement des femmes pour le rétablissement de la paix, par le biais des associations qui s’investissent dans des activités génératrices de revenus, ce qui selon elle est essentiel pour consolider une paix durable, seul gage d’un développement. Livrant ses analyses portant sur les pays en conflit, elle a indiqué que les femmes font y entendre leurs voix pour l’instauration d’une paix définitive.
« Elles sont conscientes qu’elles sont les premières victimes de la division, de la haine ethnique et des fâcheuses conséquences de la guerre avec tout son cortège de malheurs. C’est dire que la question du Conflit en Casamance est d’abord l’affaire des femmes » a-t-elle souligné. Le symposium était axé sur le thème « le rôle des femmes dans le processus de paix en Casamance ». Madame Bousso Fall Consultante Experte en Genre, conseillère technique n°1 au Ministère de la Famille, de la Femme et de l'Enfance décryptant le message de son ministre a indiqué qu’au delà du caractère solidaire derrière les femmes de la plateforme, Mme Anta Sarr a saisi cette opportunité pour inviter les femmes à se mettre autour de l'essentiel qui est de porter la croissance économique du Sénégal.
« Les femmes doivent savoir qu'elles portent la destinée du pays car étant principalement des actrices et des vecteurs de paix et de développement. Elles doivent parler un seul langage et mettre en avant les intérêts des femmes et non les intérêts individuels. Pour ce faire il faut instaurer un climat de paix durable car le monde s'est bâti sur la paix et la solidarité » a-t-elle défendu. Le Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfance, a terminé son speech sur une note d’espoir, celle de voir ce symposium permettre à tous de défaire de la vision subjective du conflit casamançais qui hante les Sénégalais, pour aller au- dessus des clivages ethniques et bâtir la véritable paix le pays a besoin.
Vendredi 24 Janvier 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016