Supervision des réseaux dans 9 pays d’Afrique : Orange inaugure à Dakar un centre de 80 millions d’Euros


Le Groupe Orange a inauguré ce matin son centre de supervision des réseaux (GNOC) pour 9 pays d’Afrique, dans lesquels sont implantés l’entreprise française. Il a coûté 80 millions d’euros a dit Bruno Mettling, Président du Conseil d’administration (PCA) du Groupe de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel).
« Nous avons investi 80 millions d’euros pour ce qu’on appelle le dispositif de supervision des réseaux en Afrique.  C’est un grand pari conduit par le groupe Orange avec l’appui de son partenaire de la SONATEL et qui va permettre depuis Dakar et Abidjan de superviser les réseaux dans 9 pays du groupe Orange. Ce sont des compétences de très haut niveau. Ce sont des ingénieurs qui sont capables de suivre des réseaux, de détecter les problèmes et les pannes et d’aider les collègues dans les 9 pays d’Afrique qui participeront à ce projet » dira t’il.
Le centre assure t’il est le seul de supervision des réseaux qui n’ait jamais été réalisé en Afrique
« On est le seul opérateur qui fait le choix de développer cette plateforme en Afrique. Nous avons décidé de développer ces compétences en terre d’Afrique. C’est un point important parce que les firmes d’Orange en Afrique doivent être les partenaires de la transformation digitale en Afrique et investir ailleurs les compétences qui sont nécessaires » ajoutera t’il.
Malick Ndiaye  Directeur de cabinet du ministre des postes et télécommunications  a pour sa part fait savoir que ce projet était un pari audacieux « parce que quand on est dans la transformation d’organisations et de processus c’est toujours un pari  qui est fait » dira t’il.
Le GNOC d’ailleurs assure t’il peut impacter la stratégie Sénégal numérique 2025.
 « L’un de ces points c’est d’abord de confirmer le leadership du Sénégal dans le domaine du numérique. Et l’installation du GNOC à Dakar montre que le Sénégal reste un hub du numérique et cela repositionne le Sénégal comme étant un lieu de concentration d’expertise africaine en matière de télécommunication » a fait savoir M Ndiaye
Le DG de la Sonatel, Aliou Ndiaye, à sa suite a noté que ce projet était un tournant pour notre pays.
«  Dans le plan stratégique de l’Etat, il encourage la création d’entité qui puisse développer des services au profit d’entreprises qui se trouvent à l’étranger. Et c’est le cas type d’un centre d’excellence qui va travailler pour 9 pays » a-t-il rappelé
 Cela crée de la richesse et de l’emploi note-t-il, 40 techniciens ingénieurs viennent d’Orange et les 100 autres ont été recrutés au Sénégal. « C’est une réponse concrète à l’ambition de l’Etat que les secteurs des Télécoms soient créateurs d’emplois et de richesse »
Mercredi 23 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :