"Supension à vie" réclamée après le coup de tête de Brandao


Le président du Paris SG Nasser Al-Khelaïfi a réclamé samedi devant la presse "une suspension à vie" de l'attaquant de Bastia Brandao, filmé en train de donner un coup de tête au joueur du PSG Thiago Motta.

Des images de caméras de surveillance du PSG, diffusées sur plusieurs médias, et de Canal+, montrent Brandao en train de donner un coup de tête sur le chemin des vestiaires à Thiago Motta après PSG-Bastia samedi (2-0). Thiago Motta apparaît ensuite le nez en sang, séparé de Brandao par Claude Makelele, le coach bastiais et ancien entraîneur adjoint du PSG, et le président du PSG, Al-Khelaïfi. 

Le dirigeant du PSG a dit devant les caméras que le nez du milieu de terrain du PSG était cassé à "90%" après le coup de tête de Brandao, sans autre précision. 

Le président qatari du PSG a souhaité devant les caméras TV après la rencontre une "décision exemplaire, une lourde sanction", allant même jusqu'à réclamer une "suspension à vie" contre le Brésilien Brandao. Al-Khelaïfi a encore souligné que le geste de Brandao était "très grave" et donnait une "mauvaise image pour le football". 

Claude Makelele, entraîneur de Bastia, avait indiqué auparavant qu'il prendrait des sanctions si un joueur corse (Brandao, donc, qu'il ne nommait pas) était à l'origine de cet accrochage dans les couloirs après le match samedi entre les deux équipes.

"Si mon joueur a commencé, c'est indigne d'un joueur pro et on prendra des sanctions par rapport à ça", a expliqué "Maké". 

Dimanche 17 Août 2014




Dans la même rubrique :