Suite aux violences à Grand-Yoff : Cheikh Bakhoum va porter plainte contre « Manko Taxawu Senegaal »

Le responsable APR à Grand Yoff, Cheikh Bakhoum, a décidé de porter plainte contre le maire de cette commune Madiop Diop après les attaques contre le cortège de Benno hier. Selon lui, le maire était à la tête de ce cortège et donc responsable de ce désastre.


« . Les agresseurs se sont identifiés clairement comme des militants de la coalition « Mankoo Taxawu Senegaal » en arborant des T-shirt à l’effigie de la tête de liste de ladite coalition. Ils étaient armés de machettes, de coupe-coupes, de teasers et de gros cailloux..  Pour ne pas répondre à la violence par la violence, nous avons décidé de mettre un terme à la caravane pour épargner les populations et leurs biens. Pourtant nos militants et sympathisants, avec l’avantage certain du nombre, étaient prêts à en découdre avec ces hors-la-loi, mais ont respecté les consignes en se dispersant.  C’était sans compter avec la détermination malveillante des partisans du maire de Grand-Yoff qui ont fait un détour au siège de l’APR à la Scat Urbam pour y jeter des pierres, casser les vitres et s’attaquer à tous ceux qui portaient des T-Shirt « Benno BokkYaakaar ». Le maire Madiop DIOP était à la tête de ce cortège. Nous allons donc porter plainte contre lui et la coalition « Manko Taxawu Senegaal ». Qu’ils ne viennent pas nous parler d’acharnement de la justice après ce forfait commis au vu et au su de tous » explique t’il.
Cette violence gratuite, ajoute Cheikh Bakhoum, dénote d’un sentiment de peur et d’un manque de sérénité face à une défaite inévitable le 30 juillet prochain à Grand-Yoff. Une défaite qui scellera le sort d’une certaine classe politique et mettra fin à une supercherie qui n’a fait que trop durer.
Dimanche 16 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :