Suicide ou accident: Mystère sur la mort du soldat Malick Ndongo.


Suicide ou accident: Mystère sur la mort du soldat Malick Ndongo.
DAKARACTU.COM - Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans la forêt de Diagnon, arrondissement de Niaguiss, à 10 kilomètres de Ziguinchor, un soldat de 1ère classe du nom de El Hadji Malick Ndongo a été retrouvé mort d'une balle dans la tête. C'est à trois heures du matin qu'un coup de feu reveille le village. Ses frères d'armes le découvre dans une mare de sang. L'un d'entre eux confie à l'Obs qu'il était victime de harcèlements de la part de son chef hiérarchique: "Depuis qu'il est revenu du Darfour, il ne cessait de subir des pressions de notre chef qui n'hésitait pas à le punir. A l'occasion de la Tabaski, il avait demandé une permission pour aller à Thiès auprés des siens, mais le chef la lui a refusé." La famille du défunt rejette la thèse du suicide. Le frère aîné raconte: "Je ne crois pas au suicide, parce que mon frère n'est pas du genre à se donner la mort. Ensuite, il était en pourparlers avancés avec une fille à Thiès qu'il voulait épouser. Enfin, il avait reçu son ordre d'affectation pour rejoindre Saint-Louis. Toutes choses qui font qu'il n'avait aucune raison de se suicider. Nous n'y croyons pas". Quelles sont les raisons exactes de son décès ? Que s'est-il réellement passé cette nuit là ? Etait-il dépressif au point de se donner la mort ? Y a t-il eu des témoins ? C'est ce que tentera de déterminer l' enquête ouverte par la gendarmerie aux fins d'établir la lumière sur cette mort tragique. Le mystère reste entier et de nombreux zones d'ombres demeurent.
Mercredi 9 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016