Stéphane Badji, nouveau joueur d’Istanbul Bb : Enfin la fin du calvaire financier

Des débuts difficiles, dès son arrivée en Europe, à Sogndal (Norvège) durant la saison 2011/2012, à la signature officielle, samedi dernier, en faveur d’Istanbul Bb (Turquie), en passant par la séparation avec son agent d’alors, Youssou Fall. Le milieu de terrain Stéphane Badji a tenu bon avant de voir enfin le bout du tunnel sportif et... financier.


Stéphane Badji, nouveau joueur d’Istanbul Bb : Enfin la fin du calvaire financier
Samedi dernier, Stéphane Badji assistait, depuis les tribunes, à la victoire de sa nouvelle écurie, Istanbul Bb, sur Kasimpasa (1-0). Un succès qui permettait à ses nouveaux coéquipiers de rester à la quatrième place du championnat turc avec 31 points. En signant peu avant un contrat de trois ans et demi avec l’un des 5 clubs Stambouliotes, le milieu de terrain venait de tourner une page norvégienne marquée des moments forts (meilleur joueur de Brann Sk lors de la saison écoulée) mais également de difficultés financières. Saison 2011/2012. 
Stéph’ décroche son premier contrat professionnel à Sogndal (Norvège) après une saison pleine au Casa Sports (2010/2011). Meilleur joueur local selon la Ligue Pro, il se signale ainsi dans cette partie de la Norvège, accompagné de son agent Youssou Fall. Un championnat réputé physique qu’il considère juste comme un palier à franchir. Sauf que l’intermède a duré quatre saisons.
A ses débuts, il touchait un salaire de 3000 euros (1,9 million de F Cfa). Pas plus de 800.000 F Cfa net. La faute à un contrat mal négocié dès l’entame. Mais aussi au fait que les salaires des pays scandinaves ne dépassent pas celui des plus hauts fonctionnaires. Entre temps, l’ancien du Casa, qui est resté professionnel jusqu’au bout, a été tenté de retourner au bercail. Mais des proches l’en ont dissuadé. Une brouille avec l’agent Youssou Fall s’en suit. La situation s’améliore durant ces deux dernières saisons avec Brann. 
Cerise sur le gâteau, celui qui dégaine jusqu’à 400.000 F Cfa pour le ‘’Allez Casa’’ lors des matchs des Lions à domicile termine avec le titre de meilleur joueur du club. Mais, une relégation l’oblige à «scruter» d’autres horizons. Thierno Seydi, son nouvel agent, s’en charge, pendant qu’il est occupé à boucher le couloir droit de l’équipe nationale en marge de la Can 2015. Et, au lendemain de l’élimination des Lions, il est conduit à l’aéroport de Malabo par son représentant. Direction la Turquie et le club d’Istanbul Bb (4e, 31pts). Preuve que cette écurie est réputée liquide, elle avait proposé au défenseur sénégalais Ibrahima Sonko (Akhisar) un salaire annuel de 2 millions d’euros (1,3 milliard F Cfa). Ce, alors qu’elle évoluait en D2 turque.

Fondé en 1990, Istanbul Bb accède en Super Lig pour la première fois de son histoire en 2007. Evoluant dès lors dans l’un des 5 formations Stambouliotes, Stéphane Badji, l’esprit tranquille, aura l’occasion d’étaler son talent et sa condition physique pour taper dans l’œil des plus grands. 
Mercredi 4 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :