Soupçons autour d’une vaste contrebande de cuisses de poulet Le Boss de ‘’Dieye Production’’ aurait convoyé un container de 40 pieds


Soupçons autour d’une vaste contrebande de cuisses de poulet Le Boss de ‘’Dieye Production’’ aurait convoyé un container de 40 pieds
DAKARACTU.COM L’histoire que Dakaractu a pu dégoter en cette journée du Dimanche, est digne d’une série policière ou un feuilleton d’investigation. Elle met en scène, un célèbre homme d’affaire et promoteur de lutte, Modou Dièye Sène (dans le rôle du roublard) face à de fins douaniers sénégalais, toujours en lutte contre ceux qui veulent mettre en péril notre économie.
Nos sources qui nous relatent l’histoire, en y ajoutant une pincée de suspense, nous affirment que l’homme d’affaire aurait amené ces semaines dernières des marchandises en provenance d’Europe. Parmi le lot figurait un container de 40 pieds contenant des produits surgelés que la Douane sénégalaise, en raison de leur sensibilité, (risques de détérioration surtout) a jugé plus sage de ne pas ouvrir. Ce d’autant plus qu’aucun soupçon de fraude n’a jamais pesé sur leur client.
Mais voilà, après les opérations transitaires et la livraison des marchandises, la douane sénégalaise reçoit des informations comme quoi, des cuisses de poulets (prohibés ces temps ci) se vendaient comme de petits pains à des endroits de commerce comme Yoff, marché Gueule-Tapée, marché Guédiawaye et bien d’autres points.
Ce fut aussitôt le branle-bas de combat, car après recoupement, nos braves soldats de l’économie, cible le promoteur Modou Dièye Sène comme meilleur ‘’profil’’ et se lancent à ses trousses. Ce dernier, dont certains disent qu’il a aussi ses pions dans le circuit, est vite avisé de ce qui se trame contre lui.
Lui aussi, ayant sans doute son plan B, disperse ses hommes dans les points de vente, pour racler tout ce qui ressemble à des cuisses de poulets. Cette série de course-poursuite, jusqu’au moment où nous vous livrons l’info ; se poursuit avec un grand suspense.
Ces produits étant interdits, l’homme d’affaire, par ailleurs promoteur de lutte, risque gros si jamais, une preuve était établie que ces cuisses émanaient bien de lui. On signale que des millions de francs d’amende et une peine de prison ferme planent sur la tête du vrai coupable.
Dimanche 20 Octobre 2013
Dakaractu




1.Posté par foutaises le 21/10/2013 02:36
donc si on vous lit bien vous n'avez vraiment pas les preuves et vous balancez son nom.

sacrés doulnalistes.

2.Posté par waz le 21/10/2013 15:04
c'st croire qu’ils ne savent tjrs pas ce que informer veut dire????

3.Posté par niaford le 21/10/2013 16:04
Et comment une enquête en cours avec 0 preuve officiel a l'appui a pu finir sur les pages du Web

4.Posté par Jazz le 22/10/2013 03:18
En tout cas, en plus du contrôle douanier, un contrôle alimentaire sérieux doit se faire du fait de l'importation de produits potentiellement dangereux pour la santé des consommateurs.



Dans la même rubrique :