Sortie d’El Hadji Diouf et de «ses» anciens internationaux : Arrêtez la parlotte et descendez à la base !


Sortie d’El Hadji Diouf et de «ses» anciens internationaux : Arrêtez la parlotte et descendez à la base !
A force d’être récurrentes et trop aériennes, les sorties de l’ancien international, El Hadji Diouf, contre la Fédération sénégalaise de football sont devenues un non-événement. Virant à un règlement de compte.
Mais quand le «Bad boy» veut embarquer dans son «show» certains anciens internationaux, il y a lieu de s’arrêter et de se poser des questions. 
D’abord par rapport à l’objectif de ce nouveau Comité qui parle de «Renouveau du football sénégalais», comme si tout se résumait à l’Equipe nationale A. Feignant d’oublier la régularité au niveau africain et mondial des Lionceaux U20 et de ceux du Beach Soccer. Feignant d’oublier les réalisations sur fonds propres du Centre technique Jules François Bocandé et bientôt de l’Hôtel fédéral à Toubab Dialao, entre autres acquis que les Fédéraux n’ont cessé de ressasser.
Mais intéressons-nous surtout à ceux qui composent ce Comité. A la première lecture le constat est que la majorité de ces anciens internationaux ne militent dans aucun club ici au Sénégal. (Demandez à la Linguère les nouvelles d’El Hadji Diouf…) 
Comment alors vouloir parler de «Renouveau du football sénégalais» si on ne descend pas à la base ? Comment vouloir brandir son statut d’ancien international si on ne fait pas profiter son expérience aux jeunes ? Comment vouloir faire partir le Bureau fédéral si on ne peut pas faire partie des votants car mandaté par aucun club ?
On peut comprendre l’ambition d’El Hadji Diouf et de «ses» amis à vouloir diriger demain les destinées de notre football, mais on comprend difficilement qu’ils veuillent prendre des raccourcis, à travers des invectives sur fond d’attaques personnelles, via la presse et les plateaux Télé, pour y accéder. Il faudrait que nos anciens internationaux comprennent que tout le monde ne peut être dans le «saint des saints», à savoir le staff de l’Equipe nationale A, à l’image de Aliou Cissé, Tony Sylva, Lamine Diatta et aussi de Khalilou Fadiga bien intégré aujourd’hui à la Caf. Ces anciens de la Tanière qui ne sont plus à présenter pour leur exemplarité, leur humilité, leur notoriété internationale et leur comportement (N’est-ce pas El Hadji Diouf ?)
Pour terminer chers anciens, un petit conseil : arrêtez la parlotte et descendez à la base ! C’est là où vous êtes plus utiles. Et demain, vous aurez la légitimité de diriger une Fédé foot…
 
Hyacinthe Diandy
hyace.diandy@gmail.com
Samedi 22 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :