Son convoi ayant essuyé des jets de pierre à Ourossogui, Baldé s'en prend à Benno : « C’est la preuve que la majorité a perdu du terrain au Fouta »


Lors de la première semaine de la présente campagne électorale, le convoi de Abdoulaye Baldé a été attaqué à Ourossogui par des personnes supposées appartenir au camp de l’actuelle majorité. L’ex-ministre d’Etat, qui se garde d’accuser qui que ce soit, met en garde ses adversaires politiques en ces termes : « c’est un précédent dangereux ». Le leader de la Coalition Kaddu Askanwi, qui a été interrogé par Dakaractu, a fustigé « l’acharnement » dont sa coalition a été victime ; puisque rappelle-t-il, le lendemain, l’autorité a interdit le rassemblement que Kaddu Askanwi prévoyait de tenir dans le département. Il croit savoir que la coalition Benno Bokk Yakaar a peur de ses représentants dans la zone qui, selon ses dires, jouissent d’une bonne audience auprès des populations. « Il y a même un membre du Réseau des Enseignants de l’Apr qui nous a rejoints », ajoute le maire de Ziguinchor. Celui-ci pense que la coalition dirigée par le Premier ministre subit les contrecoups « des promesses non tenues de l’Etat depuis 2012 ». « Il n’y a pas de projets structurants initiés par le régime de Macky Sall au profit des populations du Fouta. L’élevage, qui est l’activité la plus importante de la région, est à genoux. Il n’y a pas une bonne politique de valorisation des produits de l’élevage », a-t-il ironisé.
Lundi 17 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :