Soirée "Bombass" : Révélations sur l'arrestation des jeunes de Diourbel


Soirée "Bombass" : Révélations sur l'arrestation des jeunes de Diourbel
Les 26 filles et les 11 garçons interpellés lors d’une soirée «Bombass» à Diourbel ont été libérés, hier, après avoir été bien sermonné par le Procureur. Cela dit, Libération a capté des faits bien cocasses. Tenez, la maman d’un des interpellés a failli tomber des nues et pour cause. Elle a confié avoir envoyé son fils à la boutique chercher du pain pour le dîner. Son fils n’est jamais revenu.
Et hier, elle était d’autant choquée que son fils qui avait quitté le domicile familial en «caya» et sous vêtement était habillé d’un... «Pinw» (pantalon slim), prêté par un de ses copains.
L’autre fait pour le moins insolite, c’est qu’en fait les limiers avaient infiltré la soirée «Bombass». Et quand ils sont passés à l’action avec l’appui d’éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) en civil, presque tous les gosses étaient en...érection.
Mieux, certains parmi eux avait «pissé» sur leur pantalon. Il fallait voir tout ce beau monde né entre 99 et 2000 se faire embarquer dans le fourgon de la police, le «machin» qui pointait vers le ciel.
En tout cas, cette affaire renseigne que personne n’est à l’abri de la dégradation des mœurs. Car dans le groupe, on compte des enfants d’enseignants, de médecins, d’assistants communautaires, de commerçants etc. D’ailleurs, le maire de la localité s’est personnellement déplacé au tribunal pour «sauver» les gosses et éviter des émeutes d’autant que des manifestations avaient éclaté un peu partout dans la ville.
Mardi 16 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par el le 16/06/2015 15:55

2.Posté par nonut le 16/06/2015 17:44
ca s'est du NIAPPAKHOU



Dans la même rubrique :