Socé Diop Dione (Directrice de ACBEP) : « 102 projets étaient à l’arrêt depuis 2012 pour un montant de 62 milliards »


L’agence de construction des bâtiments et édifices publics tient sa session ordinaire consacrée à l’approbation de ses états financiers de 2011 à 2015, mais aussi du débat d’orientation budgétaire.
L’agence qui avait été supprimée et rétablie par le Chef de l’Etat Macky Sall, a réussi selon sa Directrice Socé Diop Dione, à terminer 60% des 102 projets qui avaient été arrêtés depuis 2012 pour un montant de 62 milliards de FCFA.
« L’état a confié tout ce qui est construction à l’Agence. Et elle est là comme maitre d’ouvrage délégué des ministères. Nous avons terminé beaucoup de constructions, notamment les projets qui était à l’arrêt depuis 2012, il s’agit de 102 projets pour un montant de 62 milliards. Le Président a mis les moyens nécessaires et nous avons terminé les 60%. Hormis cela, nous avons aussi entamé et terminé beaucoup d’autres projets », fera t-elle savoir.
Ces projets concernent surtout les programmes de construction des ministères.
« Nous avons terminé à l’Université de Dakar la Faculté de médecine, nous sommes en train de réhabiliter tout ce qui est amphithéâtre. Nous avons un projet financé par l’IDA pour un montant de 34 milliards dans les différentes universités de Thiès. Concernant le Ministère de l’économie et des finances (MEF) nous avons terminé les centres des services fiscaux de Pikine et Thiès. Pour le ministère du travail, l’Inspection générale du travail de Fatick a été achevé. La liste n’est pas exhaustive », fera savoir Socé Diop Dione.
Tout cela qui lui fait dire que l’agence se porte très bien,  « nous avons les ressource humaines qu’il faut, le moyens logistiques sont sur place » et en 2017, fera t-elle savoir « tous les travaux entrepris seront terminés selon les règles de l’art et dans les délais ».
Baba Ndiaye, Président du conseil d’administration de l’agence nationale du bâtiment et des édifices publics, s’est lui réjoui que les états financiers de l’agence soient présentés au conseil. Selon lui de 2013 à nos jours, des avancées notoires ont été constatées dans cette structure-là.
« Non seulement, il n’y avait pas d’organigramme, pas d’état, de manuel de procédures, pas de points d’établissement. Donc des avancées notoires du point de vue institutionnel ont été enregistrés », conclura t-il. 



Vendredi 30 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par ncarre le 30/09/2016 16:07
Merci madame la directrice si tout l monde faisait comm vous le senegal emerge par seconde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :