Sierra Leone : Ils célèbrent en dansant et chantant la sortie de leur dernière patiente atteinte d'Ebola


Ils ont laissé éclater leur joie. Lundi, des travailleurs médicaux de Makeni, en Sierra Leone, ont chanté et dansé pendant de longues minutes. La raison de cette petite fête improvisée et filmée par l’International Medical Corps  ? Le dernier malade d’Ebola connu dans le pays est guéri et quittait ce jour-là le centre de traitement dédié de l’ONG composé de médecins et d’infirmières bénévoles.

A sa sortie de l’hôpital, Adama Sankoh, 34 ans, a indiqué qu’elle serait « à partir de maintenant la première messagère pour sensibiliser le peuple qu’Ebola s’en va mais que la vigilance doit continuer à être de rigueur ». Elle a appelé « le gouvernement à ne pas oublier les survivants d’Ebola parce que la majorité d’entre eux sont devenus très vulnérables en termes de bien-être économique ».

Elle a ensuite, comme les autres survivants d’Ebola de cet hôpital avant elle, mis l’empreinte de sa paume sur un mur du souvenir. 

Cette sortie est une étape supplémentaire vers la fin de l’épidémie  dans le pays, ont annoncé les autorités. La Sierra Leone, qui n’a officiellement pas connu de nouvelle infection depuis plus de deux semaines, est sur le point de rejoindre le Liberia qui ne compte plus de cas d’Ebola. Cependant, 14 personnes étaient encore placées lundi en quarantaine, selon le ministère de la Santé.

Cette épidémie qui a touché l’Afrique de l’Ouest est la plus grave depuis l’identification du virus en Afrique centrale en 1976. Elle a fait environ 11.300 morts depuis la fin 2013, sur environ 27.500 cas - un bilan cependant sous-évalué, de l’aveu même de l’OMS.

Samedi 29 Août 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :