Sidy Mouhamed Diakhaté, ancien Directeur des Impôts et Domaines, témoin dans le cadre du procès de Tahibou N'diaye : « Si les services de l’Etat avaient fait leur travail convenablement, on n’en serait pas là »


Sidy Mouhamed Diakhaté, ancien Directeur des Impôts et Domaines, témoin dans le cadre du procès de Tahibou N'diaye : « Si les services de l’Etat avaient fait leur travail convenablement, on n’en serait pas là »
L’audition des témoins dans le cadre du procès de Tahibou N-diaye a repris ce matin avec la comparution l’ancien Receveur de Ngor-Almadies, Sidy Mouhamed Diakhaté. Cet ancien directeur des Impôts et domaines a souvent cité des carences de l’administration, quand il s’est agi d’attribuer des baux à des personnes déjà attributaires. Dans les arguments des témoins, il ressort en général des manquements dans le traitement de certains dossiers d’attribution de terrain. « Si les services de l’Etat avaient fait leur travail convenablement on n’en serait pas là. A Ngor-Almadies par exemple, j’ai eu à classer des dossiers, parce que le demandeur était déjà attributaire dans la même zone », indique Sidy Mouhamed Diakhaté.
La question relative au parrainage de dossier au sein de Ccod lui a été posée. Et le témoin admet qu’une telle pratique est récurrente, même s’il ne l’approuve pas. « Normalement, on ne doit pas parrainer ou porter des demandes d’attribution au niveau de la Ccod, parce qu’il faut des arguments techniques pour faire passer un dossier », précise M. Diakhaté. Ce dernier affirme que l’attestation provisoire n’est qu’un acte administratif, en attendant que le bail soit délivré. L'audition de l'ex-Dg des Impôts et domaines se poursuit, dans l'après-midi.
Mardi 9 Juin 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016