Sidiki Kaba, ministre de la Justice : «La condamnation de Karim n’est pas d’une vendetta politique »

Interrogé par non confrères de France24, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Sidiki Kaba s’est prononcé sur la décision rendue par la justice relative au procès de Karim Wade. Et c’était pour soutenir que les poursuites ayant abouti à la condamnation de six (6) ans ferme contre le fils de Me Abdoulaye Wade sont loin d’être une «vendetta politique ».


Sidiki Kaba, ministre de la Justice : «La condamnation de Karim n’est pas d’une vendetta politique »
Jusque-là, le gouvernement de la République du Sénégal s’était toujours gardé de se prononcer sur le procès et le jugement rendu par la justice au sujet de Karim Wade. En tout cas, interpellé sur la question par nos confrères de  la télévision française, France24, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Sidiki Kaba a clairement dit ce qu’il pense de cette condamnation de six (6) ans ferme contre celui qui était appelé jadis «ministre du ciel et de la terre ». 
En effet, il affirme fermement «qu’il ne s’agit pas d’une vendetta politique ». «Le jugement ayant été prononcé, il n’y a aucune raison de revenir dessus », ferat-il savoir. Et ce, malgré les critiques des associations de défense des droits de l’Homme et d’un groupe de travail de l’ONU contre une "justice d’exception" qui bafouerait les droits de la défense.
"Le Sénégal a une justice indépendante, réputée et respectée", martèle le ministre sénégalais de la Justice, même s’il concède que la Cour qui a jugé le fils Wade pouvait connaître des évolutions, afin de la rendre plus compatible avec les traités internationaux dont le Sénégal est signataire. 
 
Dimanche 8 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :