Seydou Guèye, Porte parole du gouvernement : « L’état de réalisation des engagements des Conseils décentralisés se chiffre à 1 573 milliards »

S’adressant, hier, à la presse en marge du Conseil interministériel tenu à Rufisque, le porte-parole du Gouvernement, Seydou Guèye, a révélé que l’état de réalisation des engagements des Conseils décentralisés dans les différentes régions du pays, à l’exception de Dakar, se chiffre à 1573 milliards de francs CFA.


Face à la presse hier, le porte-parole du Gouvernement est revenu sur l'état de réalisation des engagements pris par l’Etat du Sénégal dans le cadre des différents Conseils ministériels décentralisés.
Selon Seydou Guèye, après 13 rencontres du genre, le montant des investissements consignés à travers les documents de l’Etat est de 2872 milliards de francs CFA. « A la date du 31 août 2015, les réalisations issues de ces engagements du Gouvernement, se chiffrent à 1573 milliards, soit 55% des engagements de réalisation souscrits à l’occasion de ces conseils décentralisés », a-t-il révélé.
Expliquant les taux de réalisations des engagements pris à l’issue des Conseils décentralisés, il renseigne qu’ « on est à 73% pour Saint-Louis, 57% pour la région de Kaolack, 73% pour Ziguinchor, 34% pour Fatick, 141% Matam et 72% Thiès. »
D’après Seydou Guèye, ces réalisations se déclinent à travers tous les secteurs de la vie économique, sociale et culturelle. Sur ces entrefaites, il constate pour s'en réjouir, une progression agricole où le Sénégal est passé de 111 000 hectares à 130 000 hectares. Ce, dit-il, avec un potentiel accru grâce à la réalisation de l’émissaire du Delta et ses adducteurs qui permettent d’irriguer, aujourd’hui, 36 000 hectares supplémentaires. S’y ajoutent les 52 milliards de francs CFA qui ont été affectés à l’équipement agricole via les tracteurs et les petites machines agricoles. Pour les infrastructures routières, ce dernier de déclarer que les Conseils décentralisés ont permis au Gouvernement d’achever la construction linéaire de 965 kilomètres de routes revêtues avec 2281 mètres de ponts pour un coût global de 238 milliards.
« D’autres projets sont en cours et les budgets nécessaires à leurs réalisations sont estimés 815 milliards », a soutenu M. Guèye.
Avant d’ajouter : « le programme promo ville, qui concerne 16 villes avec les composantes de construction de routes, d’électrification, d’aménagement du cadre de vie, va polariser 13 villes pour 89 milliards et un niveau de réalisation d’infrastructures routières de 114 kilomètres. »
Au niveau de l’hydraulique, il a fait savoir que le Gouvernement, grâce à cet exercice d’identification des besoins de formulation des projets, a pu réaliser un maillage du territoire et établir une nouvelle carte de l’alimentation en eau potable des principaux centres urbains à travers 17 forages, 17 châteaux d’eau, 2 usines de traitement et 720 kilomètres d’extension des réseaux. Ce qui a permis également de donner un accès à l’eau potable à travers les branchements sociaux à 53 000 ménages sénégalais.
« A ce jour, il y a 110 milliards qui ont été mobilisés au niveau de l’électrification rurale qui nous ont permis d’électrifier 1400 villages faisant passer ainsi le nombre de personnes qui ont accès à l’électricité en milieu rural de 1,7 million à 2,166 millions personnes », s’est réjoui le porte-parole du Gouvernement. Non sans relever qu’aujourd’hui, toutes les régions portent des impacts visibles et indélébiles des projets retenus dans le cadre des conseils délocalisés.
Mercredi 20 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :