Seydou Guèye, Directeur de Cabinet Adjoint du Président : La présidence confirme


Seydou Guèye, Directeur de Cabinet Adjoint du Président : La présidence confirme
La nomination le 23 juillet 2014, par décret n°2014-912,  d’un deuxième Directeur de Cabinet Adjoint en la personne de Mamadou Bamba Hanne, statisticien – démographe, avait suscité moult interrogations.
Car Seydou Guèye dans un entretien accordé à nos confrères du journal ‘’EnQuête’’ avait confirmé avoir accepté ce poste proposé par le président Macky Sall, revenant sur son rôle attendu.
Suite à la récente nomination de Bamba Hanne, il était fait état du renoncement de Seydou Guèye au poste de Directeur de Cabinet Adjoint du Président de la République, ce qui aurait motivé son remplacement par le premier nommé.
Cette assertion, selon un communiqué du Service de Presse  de la Présidence de la République, n'est pas conforme à la vérité.
« Messieurs Seydou Guèye et Mamadou Bamba Hanne sont tous deux Directeurs de Cabinet Adjoints de Monsieur le Président de la République, charge qu'occupaient, conformément à un usage établi, Messieurs Moubarack Lô, démissionnaire, et Birima Mangara, nommé lors de la formation, le 06 juillet 2014, de l'actuel gouvernement, ministre du Budget délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances » précise le communiqué.
Le 18 juillet 2014, le Président de la République, par décret n°2014-862, nommait Seydou Guèye, juriste, Directeur de Cabinet Adjoint, nous dit-on. « Il a accepté la charge et apprécié à sa juste mesure cette nouvelle marque de confiance de Son Excellence Monsieur Macky Sall » clarifie le communiqué.
Jeudi 24 Juillet 2014




1.Posté par jacob bamba le 26/07/2014 20:30
LES PROMESSES TENUES NE SONT PAS FAITES POUR ETRE RESPECTEES
« On peut tromper une partie du peuple une partie du temps mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps » avait coutume de dire l’adage et C’est ce que Koor Mareme Faye n’a pas compris. En effet, le président de la République sait bel et bien qu’il lui sera difficile voire impossible de respecter les promesses qu’il avait faites aux sénégalais d’autant qu’il faut satisfaire la clientèle politique et c’est la raison pour laquelle il est tenu de caser même ceux qui ont été laminés durant les locales à l’image d’un seydou Gueye qui non content de bénéficier d’un poste de Directeur de cabinet adjoint sans aucune vergogne se permet de lorgner le fauteuil de Directeur du COUD. En définitive, c’est le monde, pardon le Sénégal à l’envers quand on se remémore des sorties au vitriol de M. Latif coulibaly à l’endroit de M. Wade, contestant ces décisions, s’attaquant à la république c’est ce monsieur incapable de gagner son lopin de Sokone qui s’accroche aux chaussettes de Macky. Pour dire que le ministère de la bonne gouvernance dont il était le chef de département n’avait aucune raison d’être car devant être logé à la présidence, la preuve l’on se pose la question de savoir quel devra être son bilan sous ce magistère.
Parlant du PSE, après avoir pris en charge 700 personnes pour le club de Paris on fait croire au citoyen lambda analphabète en plus que le président de la république est revenu avec des mallettes de milliards. Reconnaissez avec moi qu’ils ont péché. Eh bien à qui la faute ? Au chargé de communication du président de la republique à l’époque Souleymane jules ou Latif Coulibaly ancien porte parole, allez savoir.
Dans tous les cas retenons de l‘ancien PM israélien Lewi Eskhol qui avait l’habitude de dire « j’ai fait des promesses mais je n’ai pas fait la promesse de respecter mes promesses » pourtant les sénégalais y ont cru comme un don du ciel.
M. le Président vous n’êtes pas sensé ignorer que le Sénégal fait parti des pays qui ont ratifié la charte de l’OMC donc sur coup de tête faire croire aux populations qu’on va diminuer le prix des denrées de première nécessité, disons tout simplement que c’est de l’utopie et fort heureusement un des pères fondateurs du NEPAD Me Wade avait tiré la sonnette d’alarme « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Justement parlant de Me Wade, où se trouve notre Amadou moctar Mbow national et sa CNRI et que dire alors de son âge lui qui demandait le départ de Me Wade.
M. le Président vous avez dépensé des sommes astronomiques pour la création de cette commission résultats des courses, le rapport est rangé dans vos tiroirs et il fallait s’y car vous disiez que les conclusions des Assises nationales ne sont ni le coran encore moins la bible et pourtant la reforme de la constitution est calquée sur les Assises nationales.
M. le Président le spectre de la famine se dessine, les maladies tapent partout dans l’œil de tout le monde et malgré tout le tapage rien n’est encore fait.
En lieu et place de la traque des bien mal acquis vous aurez du travaillez avec ces autorités incriminés qui avec la mise sur de GIE vous aideront à la création d’emploi votre fameux casse-tête et Karim Wade avec son plan takkal vous aidera à nous épargner de ces coupures intempestives d’électricité et d’eau.
A M. le tout nouveau Premier ministre, après vous avoir souhaité la bienvenue nous disons que votre slogan « Au travail » est illustrateur en ce sens qu’il montre que les gouvernements Macky1 et Macky2 ne travaillaient pas.
Ps : Ah j’oubliai M. le Président la où Seydou Gueye a trouvé une planque tout comme Latif, bien voir faire de même pour Mimi Touré sauf que ce sera dans le système des Nations unies afin qu’elle se fasse oubliée un temps soit peu.
Jacob BAMBA
jacobgueye@yahoo.fr



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016