Seul un arrêté préfectoral autorise la prolongation du vote


Seul un arrêté préfectoral autorise la prolongation du vote

Seul un arrêté signé par un préfet peut autoriser le déroulement du vote après 18 heures, a rappelé samedi le préfet du département de Kébémer, Souleymane Cissé.

‘’Si une situation donnée exige le prolongement du vote au-delà de 18 heures, il faut le faire, parce que c’est le Code électoral qui en donne le pouvoir à l’autorité administrative (le préfet)’’, a dit M. Cissé à l’APS.

Selon Souleymane Cissé, aller voter en masse le matin a l’avantage d’éviter la prolongation du vote après 18 heures, l’heure idéale fixée dans le Code électoral pour fermer les bureaux de vote.

S’ils estiment que les électeurs devant un bureau de vote ne pourront pas tous accomplir leur devoir de citoyen à 18 heures, les membres des bureaux doivent, à 17h45, en informer le président, pour que ce dernier prenne ses dispositions en perspective du prolongement du vote par l’autorité administrative, a-t-il encore dit.

’’Dans les bureaux de vote où doivent voter seulement une centaine d’électeurs par exemple, ce n’est pas raisonnable d’attendre que le scrutin soit prolongé, après 18 heures’’, a estimé M. Cissé.
aps

Samedi 24 Mars 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016