Ses dirigeants mis en examen pour trafic international de drogue : Oasis Gold Sarl, la «blanchisserie» de Dakar

Créée à Dakar en 2012, Oasis Gold Sarl est au cœur d’une enquête internationale pour trafic de drogue et blanchissement de capitaux. Ses gérants, L.M et D.B.M, deux frères d’origine sénégalaise, sont suspectés d’être les lieutenants de Kevin Doure, l’un des plus grands trafiquants de drogue que la France ait connu.


Ses dirigeants mis en examen pour trafic international de drogue : Oasis Gold Sarl, la «blanchisserie» de Dakar
Oasis Gold Sarl a t-elle servi de «blanchisserie» à l’un des plus vastes réseaux de trafic de drogue démantelé en France ? Créée le 27 septembre 2012 sous le registre de commerce SNDKR2012B13749, comme le montrent les statuts obtenus par Libération, l’entreprise a comme objet social : «le commerce général de marchandises diverses ; la distribution au Sénégal et dans tout pays de l’Afrique, notamment de l’Ouest de tous biens, produits, matériels, marchandises ; l’importation et l’exportation en provenance et à destination de tout pays.»
Ses gérants sont deux frères : L. M et D.B.M, tous Sénégalais d’origine.
Il se trouve que depuis deux ans maintenant, ces derniers sont mis en examen dans le cadre de l’une des plus grandes saisies de drogue réalisée par la police française. La justice pense fortement que Oasis Gold Sarl, à l’instar d’autres structures montées par les deux frères un peu partout à travers le monde, a servi de couverture pour blanchir l’argent de la drogue mais aussi faciliter le «job» des trafiquants.
En effet, les deux frères étaient chargés de réceptionner la drogue une fois qu’elle arrivait au Port. Des containers de drogue quittaient la Martinique sous couvert de sociétés écrans pour arriver en France avant d’être récupérés avec l’aide de travailleurs du Port dont certains ont été arrêtés. A la tête de ce réseau se trouve un Martiniquais du nom de Kevin Doure qui a été cueilli dans le salon Vip de l’aéroport de Roissy. Même si elle est toujours en cours, l’enquête sur ce vaste réseau qui s’étalait jusqu’en Martinique a permis d’arrêter une vingtaine de personnes, mais aussi de saisir 502 kilos de drogue, un million d’euros en cash, des voitures de luxe etc.
Vendredi 16 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :