Serigne Modou Mbacké sur l’actualité nationale : «Macky Sall a déçu ceux qui avaient voté pour lui»


Serigne Modou Mbacké sur l’actualité nationale : «Macky Sall a déçu ceux qui avaient voté pour lui»
Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi à Dakar, Serigne Modou M'backé se prononçant sur l’actualité nationale, a axé son intervention cette fois-ci sur le président de la République Macky Sall «en personne», et en ses termes : 

« Actuellement tout patriote sénégalais doit se sentir mal quant à la façon dont le pays est dirigé. Vous savez bien qu’aujourd’hui le Sénégal est posé sur des rails dont la direction n’est pas la meilleure pour les citoyens que nous sommes.

A preuve, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), qui avait entamé la traque des biens mal acquis à l’encontre de Karim Wade pour un montant estimé à plus de 2 000 milliards, a aujourd’hui revu à la baisse ce montant jusqu'à hauteur de 117 milliards de F Cfa, j’estime donc qu’il ne s’agit là que de simples suppositions, d’accusations gratuites.

Cela montre que le Sénégal est dans une situation telle que nombreuses sont les personnes qui ne peuvent plus parler; mais tout patriote qui s'intéresse à la conduite des affaires publiques doit se prononcer. Il s’agit de faire comprendre au Président de la République, Macky Sall, qu’à l’heure actuelle c’est lui qui détient le pouvoir, la force, bref, tout est entre ses mains.

Ainsi, c’est lui, Macky Sall, qui doit chercher la paix, mais la manière par laquelle il procède n’inspire pas confiance, or le pays appartient à nous tous. Ceci pour dire que l’acharnement dont ils font montre à l'égard de certains citoyens, notamment de la religion musulmane, n’est rien d’autre qu’un manque de respect.

Dès son accession à la tête de la magistrature suprême, aux citoyens qui avaient soulevé le débat sur l’homosexualité, Macky Sall avait répondu devant Barack Obama, que ce n’est pas le moment de sa légalisation au Sénégal. Cela suppose que Macky Sall va le faire si on lui donne un second mandat. Quelque temps après, lui- même s'est rendu au Brésil, à Rio de Janeiro précisément, où il a dit que le chapelet musulman et l’or (‘’Kourouss ak wourouss’’) ne soutiennent pas le Sénégal. Cela veut dire le Président Sall ne se suffit pas de ce que nous croyons; car nous nous croyons en ce ‘’kourouss’’.

Ensuite, lorsque le Mali était dans le besoin et qu'il a fait appel à Macky Sall, il a n’a pas daigné répondre, mais quand la France l’a invité pour une marche, il a été parmi les premiers à se présenter...
Mardi 24 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016