Serigne Mboup, Président de l’Association Citoyenneté et Développement Durable (CDD) : « Il faut reconnaitre que Mimi Touré a tenu un discours structuré ! »


Serigne Mboup, Président de l’Association Citoyenneté et Développement Durable (CDD)  : « Il faut reconnaitre que Mimi Touré a tenu un discours structuré ! »
Interpellé hier par Dakaractu suite à la déclaration de politique générale, Serigne Mboup a spontanément réagi en ces termes :
« J’ai d’abord noté le ton apaisé, loin de toute polémique, ne s’attardant pas sur le passé, mais axé résolument vers l’avenir, en relevant la nécessaire continuité de l’Etat mais aussi et surtout en explorant les solutions devant permettre de tirer notre pays vers l’émergence économique.
C’est aussi un discours structuré, avec une ligne conductrice déclinée sur trois axes précis que sont les inégalités sociales, une économie avec une croissance soutenue génératrice d’emplois, et enfin l’état de droit, les problématiques de gouvernance et le développement local.
Le programme d’urgence dit « d’infrastructures sociales en faveur des localités les plus favorisées » devrait permettre de réduire la fracture d’iniquité qui existe entre les différentes régions du pays et favorisera avec les mécanismes annoncés de l’acte III de la décentralisation, les conditions d’un véritable développement local intégré, viable et durable.
Cette démarche recoupe exactement la vision et l’ambition de notre Association Citoyenneté et Développement Durable (CDD) dont un des objectifs essentiels est de renforcer la citoyenneté et de promouvoir le développement local par des initiatives économiques fortes à même de créer des emplois durables, d’éradiquer la pauvreté et ainsi fixer les populations dans leur terroir.
J’ai aussi trouvé pertinent et essentiel de définir pour chaque axe, des objectifs précis et chiffrés, un agenda ainsi que les moyens requis. Cela participe de la clarté du discours ainsi que d’une lecture plus facile.
Les mécanismes de monitoring, de suivi et de contrôle par la représentation nationale et les comités consultatifs incluant le secteur privé et la société civile ainsi qu’au niveau de la Primature sont aussi des innovations qui à mon sens vont permettre à tous les acteurs, y compris l’opposition démocratique, de se faire une idée sur l’état de réalisation de ces engagements.
Enfin les secteurs essentiels tels que l’éducation, la sécurité, l’énergie, la santé et la solidarité nationale, l’habitat social, l’eau et l’assainissement, l’emploi, ... ne sont pas oubliés.
Il reste que dans un contexte international difficile, marquée par la volatilité des prix des matières premières et des principales denrées, privilégier le renforcement du pouvoir d’achat tel que préconisé plutôt que tenter d’infléchir les prix à la consommation, me parait une solution plus opérante.
Enfin, le fil conducteur du discours me parait être la quintessence du seul programme « YonnuYokuté » de Monsieur le Président de la République, ce qui me parait être un élément important pour une meilleure clarté de la vision mais aussi pour la cohérence et l’efficience de l’action gouvernementale. »
Mardi 29 Octobre 2013




1.Posté par Fred le 29/10/2013 17:57
Je suis tout à fait en phase avec Serigne Mboup. Wakh sa mbakhou way dou yaheu dara thi sa mbakh



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016